vendredi 3 septembre 2004

La Tournée

Elle était assise là. Présente. Elle parlait fort, elle riait fort, elle sentait fort. Parfum haut de gamme. Vertigineux. Les effluves me passaient dix pieds par dessus la tête. Dans toute cette fumée, elle donnait l'impression de se gaspiller. Allez, gaspille-toi, chère.

Je ne la connaissais que depuis 15 minutes. Et encore, de vue. Déjà elle racolait tout ce qui avait des couilles autour de la table à coups de farces grasses. Elle se croyait dépositaire d'un charme irrésistible. Un McDo du charisme.

À l'aube du meurtre, je suis allé m'accouder au bout du bar. Oasis, tourelle, phare. Je suis resté juste pour voir lequel de mes cons amis sombrerait dans la facilité.

Elle est partie seule.

J'ai payé la tournée.

4 commentaires:

  1. Ah!?! On s'est connu quand j'avais 20 ans?

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.

    RépondreSupprimer
  3. Ha! Ha!
    Sûrement pas, car à 20 ans, j'aurais dérapé dans la facilité. Et mes amis aussi.

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui, mais monsieur... quand j'avais 20 ans... vous en aviez déjà 30... Remarque, je dis ça comme ça ;o)

    RépondreSupprimer