samedi 13 août 2005

Renommée secondaire

Je pensais qu'il me faudrait bien un jour me trouver un pseudonyme puisque Daniel Rondeau est déjà un nom d'écrivain connu. C'était avant de voir que cette homonymie me permettrait peut-être de faire quelques sous...

La semaine dernière, j'ai reçu une lettre d'une agence française, l'agence Laforêt immobilier (avec un arbre dans le o, pour faire joli et montrer qu'ils ont de la suite dans les idées). Je l'ouvre, paré à recevoir une offre de condo à temps partagé près d'une autoroute dernier cri, ou une annonce de terrains boisés qui n'attendent que mes 50000$ pour se faire épiler au bulldozer. Que nenni. Cette gentille agence voulait s'occuper de la vente de ma résidence secondaire (celle de Daniel Rondeau) située à Saint-Georges-de-Montaigu, en Vendée, France (vous connaissez? Le petit pays d'Europe, là, où ils parlent avec un drôle d'accent, et où tout le monde piaille en même temps lors des émissions de télé...) Super! que je me dis. Seul hic au tableau: je suis aussi bon prospect à l'investissement immobilier que candidat à American Idol. Le bien le plus précieux que je possède est une table en bois style Louis-de-Funès et quatre chaises bâties du même bois d'arbre. Il me reste encore 248 paiements faciles et mensuels de 2,54$ à faire sur ma télé, c'est vous dire à quel point je suis loin d'une résidence secondaire outre-mer.

Alors que faire? Je pense sérieusement charger l'agence Laforêt, qui déjà par son erreur prouve toute l'attention qu'elle met dans ses transactions, de vendre le bien de Daniel Rondeau (donc le mien, hep!) et de déposer le fruit de la vente dans un compte aux Bahamas.
À moins que je garde ma résidence secondaire... C'est beau, la Vendée?

Dire que mes parents ont pensé m'appeler Bill Gates...

4 commentaires:

  1. Te lire est un plaisir de tous les instants ...

    RépondreSupprimer
  2. Ne lâchez pas cette résidence ! La Vendée c'est très très joli. Climat tempéré océanique, proximité de l'Atlantique, et même un joli petit Vicomte en président de conseil général pour jouer de temps en temps à la Révolution Française (mais si, vous savez, ces gens qui courent plus vite que tout le monde en relais, AUSSI)...
    :)

    RépondreSupprimer
  3. La table en bois style Louis de Funès...

    Y'a pas à dire, fallait bien une grenouille mélancolique pour la sortir celle-là!

    RépondreSupprimer