vendredi 2 mai 2008

Les Amis en collant

Il y a des héros grandioses, tout en collant et en cap, aux muscles saillants et à l’anti-sudorifique à toutes épreuves. Des gens qui arrivent aux moments les plus graves, s’étant laissés savamment désirer, comme la cavalerie dans les westerns.

Il y a aussi les héros ordinaires, qui nous relèvent quand on a trébuché, quand ils n’ont pas tout simplement enlevé la pelure de banane avant qu’on y pose le pied. Des héros en t-shirt gris, en jeans sales, en bourrelets ou en calvitie. L’œil extérieur d’autrui n’y voit que de vulgaires n’importe qui, comme tout le monde ne voit que Clark Kent quand il n’est pas vêtu de sa cape. Ils n’ont rien d’hollywoodien, rien de vendeur, rien pour faire frémir les adolescents. Ils sont maladroits et oublieux, mais ils répondent présents quand on les appelle. Ils manquent leurs farces 2 fois sur 3, se contredisent souvent, sont inconséquents, et la porte fermée, il y a fort à parier qu’ils se foutent le doigt dans le nez. Ces gens ignorent qu’ils sauvent des vies, qu’ils ont sauvé la mienne quelques fois du moins.

Ces gens, ces amis, devraient parfois recevoir une médaille de bravoure, non pas pour avoir sauté du haut d’un ravin pour nous sortir des remous d’une rivière, mais bien parce qu’ils ont su rester assis près de nous quand nous ne savions plus de quoi ni de qui nous avions besoin.

Ces gens, je ne les échangerais pas contre n’importe quel super héro.

…Mais j’avoue qu’il y en a 2 ou 3 que j’aimerais bien voir en collant, pour rire.

2 commentaires:

  1. Très très touchant!

    Merci de ce rappel... tellement vrai et quotidien.

    RépondreSupprimer
  2. aaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhh
    Il existe bel et bien une sensibilité masculine!
    Quelle révélation :-)

    RépondreSupprimer