lundi 11 septembre 2006

Échec aux terrorisme

Grâce à Stephen, George et tous les douaniers gantés de caoutchouc de l’aéroport Dorval-PET, les terroristes manquent désormais de moyens pour mener à mal(!) leurs projets de destruction. La preuve en fut faite hier alors qu'un avion a manqué les gratte-ciel montréalais et est atterri de déception sur l'avenue du Parc, devant le Mont-Royal (et mes yeux ébahis).

8 commentaires:

  1. Avant que l'Homme Y'en a marre ne s'offusque et ne crie au complot, la photo est de moi et je n'ai pas retouché l'image pour donner plus de volume aux cheveux de la dame à l'avant plan.

    RépondreSupprimer
  2. Dès que j'ai vu cette nouvelle hier je me suis mis dans la peau du pauvre pilote: "Esti! Atterir au centre-ville un 10 septembre! Ça m'apprendra à repousser mes changements d'huile!"

    RépondreSupprimer
  3. C'est une panne ''de sens'' que ce petit texte... un vrai kamikase de la langue.
    Bize

    RépondreSupprimer
  4. Maudit t'es toujours à la bonne place au bon moment!

    RépondreSupprimer
  5. Comme si y'avait pas assez de trafic de même en ville ! Y'en avion marre ! ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Encore une occasion ratée de se débarasser du Stade Olympique...

    RépondreSupprimer
  7. à la bonne place, au bon moment, et avec un appareil photo dans les mains en prime.
    T'as un Karma, Daniel !

    RépondreSupprimer
  8. Après Kafkadan, Karmadan!? L'appareil photo est le meilleur ami du nouveau père gaga...

    Il semblerait que ce ne fut point une panne "de sens" mais une problème de "mec à nique" (traduction libre de jigolo).

    I'm just a mec à nique, da da dada...

    RépondreSupprimer