mardi 24 janvier 2006

Histoire à f'Harper

À 17 ans, au volant du Dodge Aspen de mon père, je clignotais à gauche pour tourner à droite, histoire de faire rire mes amis.

Peut-être est-ce mon âge ou mon sens de l'humour qui a changé, mais aujourd'hui, un pays qui flashe à gauche et tourne à droite, je trouve ça difficile à suivre... et vachement inquiétant.

48 commentaires:

  1. Oh oui, mais ça aurait pu être tellement pire. Tellement tellement pire.
    Moi j'ai vraiment crié... de joie. À 22:07. Parce que je m'étais vraiment mis en tête qu'on partait à (euh... tribord ou babord la droite capitaine... ;o) )... pour 4 ans.
    La seule chose VRAIMENT DÉPRIMANTE c'est 10 CONSERVATEURS... 10! au Québec. Ayoye. Wouach. Beurk.
    Mais bon ça aurait pu être pire.
    Là c'est en attendant.
    Je sais pas ce qu'on attend...

    ... un pays peut-être.

    Je dis ça de même!

    RépondreSupprimer
  2. Il faudra vraiment que quelqu'un, un jour, m'explique la ville de Québec...

    RépondreSupprimer
  3. C'est comme un complexe d'Oedipe. La ville de Québec fait tout pour être ce que Montréal n'est pas! Et essaie de se prendre pour la capitale. Sans se rendre compte qu'elle nous ressemble bien plus qu'elle le pense. Et que son avenir se joue bien plus avec nous que contre nous!

    (Est-ce que je viens de psychanalyser la ville de Québec!?...
    ...
    ...)

    RépondreSupprimer
  4. Quelqu'un a dit, pas très loin de mes oreilles, que la face d'Harper lui revenait davantage que celle de Martin.

    Ça me décourage vraiment que des gens votent en fonction de la physionomie.

    RépondreSupprimer
  5. Nuance, Québec n'essaie pas de se prendre pour la Capitale, elle EST la Capitale!
    Et si les Montréalais ne tapaient pas toujours sur la tête des Québecois, et en se croyant Oh! tellement plusss supérieurs, peut-être que ces derniers essaieraient-ils alors de faire équipe avec eux!!

    RépondreSupprimer
  6. "Il faudra vraiment que quelqu'un, un jour, m'explique la ville de Québec... "

    Voilà ! T'as qu'à lire la première phrase. Et c'est pas moi qui le dit.

    RépondreSupprimer
  7. Le problème Maud c'est que moi j'entends jamais de Montréalais taper sur la tête des Québécois, mais beaucoup de Québécois qui disent que les Montréalais leur tapent sur la tête.
    Je sais que Québec EST la capitale, dans le 'se prendre pour' je voulais dire que manifestement elle a du mal à l'assumer puisqu'elle a besoin d'en remettre sur sa distinction constemment.
    Si c'est pour être différent que les Québécois ont voté Conservateur et Indépendant (sic!) ben tant mieux pour eux. Mais y'a quand même là un mystère.
    Si la thèse des sociologues Gagné et Langlois (sociologues de Québec!) est juste et que les Québécois punissent les souverainistes pour la montréalité de leur cause... euh ben...
    Rien à rajouter.
    D'ici là, l région de Québec peut savourer son gouvernement de droite, elle est du côté du pouvoir!

    RépondreSupprimer
  8. D'ailleurs je rajouterais que si Québec EST la capitale tant que ça, on comprend encore moins pourquoi elle vote contre la souveraineté puisqu'elle deviendrait une vraie de vraie capitale.
    Ceci dit Dan, ton site est toujours mon terrain de jeu pour m'obstiner, chez nous ça arrive jamais ça!!! Un autre mystère à psychanalyser :op.

    RépondreSupprimer
  9. J'habite Montréal et j'ai voté Duceppe, je ne faisais que défendre ma patrie :)
    Je viens de Charlesbourg, une banlieue de Québec qui était Bloc à fond avec notre sympathique Richard Marceau, et voilà que ça vote Daniel Petit (conservateur!!).. Pour vrai, j'y comprends rien.. Voilà ce que je me disais ce matin : Québec la ''vieille'' Capitale pas pour rien, ce sont les p'tits vieux qui ont eu peur du Scandale des commandites pour ne pas voter Libéral, et encore plus peur de la séparation pour ne pas voter Bloc, qui ont voté Conservateur.. En plus il faisait beau hier je suis certaine qu'il y a eu plus de p'tits vieux que d'habitude!
    Mais j'ai lu dans Le Devoir que ''si les jeunes du secondaire avait élu le Parlement hier, ils auraient voté en grande partie comme leurs aînés, en mettant au pouvoir un gouvernement conservateur minoritaire''. Et c'est le NPD qui aurait formé l'opposition officielle.. Ouch!

    RépondreSupprimer
  10. Ouais, c'est un peu bizz, tout ça, finalement...

    Les messages qu'on envoie sont quelque peu contradictoires, non ? On veut de plus en plus un pays, mais de plus en plus d'obstacles pour nous empêcher d'y parvenir...

    -Allez, frappe-moi ! Plus fort, plus fort encore ! Ouiiiiiiiiii... J'aime ça !!!

    RépondreSupprimer
  11. Mais suis-je le seul dans le champ à penser que ça pourrait peut-être être une bonne chose pour la souveraineté que les conservateurs soient maintenant au pouvoir ? Moi j'suis pas sûr si je devrais voir ça d'un si mauvais oeil... C'est peut-être une grossière connerie du genre que ça prenait non ?

    RépondreSupprimer
  12. D'accord pour la polarisation. Ben oui.

    Mais le message de l'intention, lui, vous trouvez pas qu'il est "légèrement" ambigü ? (genre : un Qurébècque souverain et de gauche dans un Canada Fort, uni et de droite !)

    Anyway, c'est plus de l'ordre de la rigolade que de la véritable analyse.

    RépondreSupprimer
  13. Juste une petite idée de même mais je crois que l'idée de punir le Bloc puisqu'il vient de Montréal je trouve ça un peu cabochon, car en général au Québec on se veut à gauche donc ils auraient pu se faire un petit bastion NPD non? Par contre, c'est à Québec où il y a le parlement et tous les fonctionnaires et certains ont l'impression qu'ils foutent jamais rien et vivent grassement à nos dépend. Alors l'idée d'un chef de parti qui parle de couper dans le gras, ça tombe pas dans les oreilles d'un sourd, surtout avec des Jeff Filion à la radio... D'ailleurs y'a peut être justement ces fonctionnaires même qui veulent faire payer de quoi aux libéraux et c'est harper qui semble la seule vraie option anti-libérale puisque le bloc ne peut avoir le pouvoir... N'empêche qu'avec un gouvernement Conservateur, effectivement ça pourrait accélérer le processus de souveraineté puisqu'il semble un peu s'en foutre qu'on reste ou non, contrairement à la bataille viscérale que mènent les libéraux pour nous garder à coups de millions... ??

    RépondreSupprimer
  14. (*oubli/ajout)... et en plus la majorité des Québecois semblent fondamentalement contre ses idées...

    RépondreSupprimer
  15. Je vais peut-être dire une connerie, mais...Pourquoi ont-ils élu Madame Boucher s'ils désiraient vraiment le standing de la capitale? Car ce n'est vraiment pas ce qu'elle offre la mairesse...Son projet n'est pas vraiment celui d'une ville du monde.

    Du reste Daniel je suis entièrement d'accord avec toi, très étrange comme résultat.

    Et puis pour répondre à l'opinion de Pat, moi je m'inquiéterais des pouvoirs de séduction de Harper (ah ah je me relis et je me bidonne!) Tout d'un coup qu'il arriverait à séduire suffisament de Québécois pour les prochaines élections hein? Ça aiderait pas vraiment la souveraineté ça...

    Mais bon du reste je dis peut-être des conneries...

    RépondreSupprimer
  16. Harper a été choisi par les petites madames épaisses de Charlesbourg et environs pour sa gueule, that's it. Vous trouvez pas que Martin avait le profil bas, de plus en plus? Maintenant elles mouillent leurs culottes sous un regard bleu d'acier plus jeune.

    RépondreSupprimer
  17. Vous me demanderez : pourquoi les petites madames épaisses de Mtl ont pas voté Harper?
    Parce que celles de Mtl sont un peu moins épaisses que celles de Qc, tout simplement (épaisses dans le sens de homophobes, racistes, etc)...

    RépondreSupprimer
  18. On dirait que la région de Québec n'est pas encore sortie de sa phase « nés pour un petit pain » ; ça se traduit par : « on n'est pas capable d'être aussi éveillés, aussi créateurs qu'à Montréal, donc on va les empêcher d'avoir les moyens de l'être ; et « on est pass assez fiers de nous-mêmes pour devenir une vraie capitale, alors le Québec attendra ». Et dire qu'ils ont élu cette fosse septipe d'Arthur ; c'est ce qu'on appelle se donner une voie : une bouche d'égoût. Merci réactionnaires de la région de Québec qui tentez de nous ramener en arrière, non, pas volontairement ; simplement par inconscience !

    RépondreSupprimer
  19. Pour « flasher » du même côté qu'on tourne, peut-être faut-il d'abord savoir reconnaître la droite et la gauche...

    RépondreSupprimer
  20. Et je pense que les Montréalais surestiment leur importance dans le discours politique à Québec. Penser que le vote de droite de Québec (et du Bas-du-Fleuve et de la Beauce, etc.) est un vote anti-Montréal est assez simpliste, à mon sens.

    RépondreSupprimer
  21. C'est quand même à Montréal qu'ont été élues des ordures comme Lapierre, Dion, Coderre, etc.

    RépondreSupprimer
  22. Improvisations sur ...Thèmessss

    Et bien ! C'est de voir les répliques mon-réal-Aise avec leurs Ballades de moralité de ce genre que les gens de Québec désirent rester différents. Et bien, on vous l'a encore montré hier soir ! Vous voulez être la Capitale ? Montréal, et bien prenez le titre et ses fonctionnaires qui ne foutent rien. Vous m'en parlerez dans quelques années. Je vais vous les échanger contre vos BS... Laissez-nous vivre et si vous n'êtes pas content, tournez-vous vers l'ouest et regardez ailleurs.

    Pour ce qui est de Mme Boucher, un gars se tanne de se faire faire le porte-feuille par un pelleteux de nuages qui n'apporte rien d'autre que des arts. Nous avons élu la Mairesse pour qu'elle nous fasse un grand ménage dans le gras. Quand l'argent sera revenu dans nos poches, nous élierons quelqu'un qui peut gouverner une ville, qui sera saine à ce moment, et mènera le bateau vers de beaux paysages. Car... nous savons tous que c'est pas Boucher qui mettera Québec sur la carte.

    Le Québec un pays ! Deux mandats Québecois avec un budget clair sans gouffre financier et on verra, pas avant. Faut quand même pas délirer sur le pays à tout prix... Quand même, ne vous en déplaise....

    Un gars qui a gagner ses élections et qui est content que les gens de Portneuf ont éluent un bonhomme qui a de la gueule. Les conservateurs ont deux ans pour bien faire sinon on leurs fera le même coup que les Libéraux. Pour ce qui est du Bloc, le directeur des élections nous appelait aux urnes pour élire le gouvernement ou l'opposition ??? J'ai peut-être mal compris...

    RépondreSupprimer
  23. Remplacer des fonctionnaires contre des béhèsses ! Un peu simpliste et facile comme discours.

    D'élire André Arthur, c'est aussi tomber dans la simplicité et la facilité ?

    Quant à élire l'opposition ou le gouvernement, pourquoi se casser la tête alors ? Aussi ben faire comme tout le monde pis voter du côté que la balance penche tant qu'à ça ! Allez hop, on suit le troupeau. Bêêêê !

    RépondreSupprimer
  24. Regardez qui répond ?

    Un Montréalais bien sur...

    et rien d'autre à dire de plus impressionnant que ça...

    RépondreSupprimer
  25. Mais fouettez moi sur la place publique parce que je suis montréalais ! Franchement ! Si vous examinez ma réplique comme il faut, vous verrez bien que je n'ai ni mentionné ni pointé la ville de Québec ou ses habitants qui ont voté conservateur une seule fois ! Parano ?

    RépondreSupprimer
  26. Moi ce que je comprends pas dans ce débat à la con, c'est qu'une région importante de l'électorat de la province tourne à droite toute et on a pas le droit de porter un regard qu'il soit ironique (comme mon premier commentaire psychanalytique qui ne se voulait surtout pas un pan de science infuse mais surtout une joke pour le propriétaire de ce site... allo Dan :oD )ou qu'il soit intellectuel.

    C'est quoi, en tant que politologue je n'ai pas le droit de dire «Allo, ici phénomène mystérieux à analyser» parce que je suis Montréalaise.

    Il y a des gens à Québec aussi pour tenter d'expliquer ça. Mais ça doit être eux les fonctionnaires qui servent à rien...

    RépondreSupprimer
  27. oh putain je viens de me rendre compte que j'ai creusé ma propre tombe de «maudite universitaire déconnectée de la réalité».

    M'en vais me cacher...

    RépondreSupprimer
  28. Euh ...Excusez moi de venir ainsi dans votre débats mais Québec et Montréal ne s'aime donc pas ?? c'est quoi le problème de fond de cette mésentente ?

    Je suis française ici depuis presque 2 ans maintenant (oui je sais ne levez pas les yeux au ciel ...) moi ce qui me dérange dans ces élections ce sont les 10 élus conservateurs, et j'aimerais bien que l'on m'explique pourquoi. J'avoue je ne comprend pas.
    Vous avez l'air pourtant, les québecois d'être assez critique de la politique de Bush ... alors pourquoi élire son homologue ?

    RépondreSupprimer
  29. Une chicane Badaboum vs Youppi je pourrais toujours comprendre, du reste je ne semble pas comprendre les commentaires si acharnés contre Montréal.Je suis montréalaise, j'aime le Québec, je trouve ça beau, les gens sont sympathique. Ça me déplait un peu quand je les entends parler des méchants montréalais, mais je peux toujours l'accepter.
    Ce qui ne m'a pas empêchée de me questionner quand aux votes Conservateurs de ce coin.

    La question n'est pas de remettre en cause ce vote, mais plutôt de voir comment des gens qui désiraient il n'y a pas si longtemps la souveraineté afin de se dégager des politiques de l'ouest est maintenant en train de dramatiquement changer d'opinion!

    Et l'idée du laissez-nous vivre si vous n'êtes pas content... C'est justement là le problème, que les autres prennent les décisions à notre place. Jusque là c'était un problème à travers l'est et l'ouest quand c'est rendu à travers une province c'est plus délicat...

    Mais bon encore une fois je dis peut-être multitude de conneries...Faudrait pas m'en vouloir!

    RépondreSupprimer
  30. Ce qui est amusant dans ce genre de guéguerre qui est en train de déraper aussi c'est qu'aussitôt qu'on soulève un questionnement face à une région qui agit différement, aussitôt que cette région est aura Québec, on est des maudit montréalais... Impossible que quelqu'un de l'Abitibi trouve ça freak qu'une région du Québec vire à drette sans trop avertir. Impossible qu'on trouve Jeff Filion cave en venant de Lanaudière? Souvent j'ai l'impression que cette fameuse guerre mtl-qc n'existe qu'à Québec car ni au témiscamingue, ni dans Lanaudière et ni depuis mon arrivée à Montréal n'ais-je entendu la moindre personne à la radio ou dans la rue bitcher aussi gratuitement sur Québec que Mister Volpyx vient de le faire.
    Pis c'est pas une game d'hockey, on est pas à mise au jeu, le but c'est pas de gagner son élection mais d'élire un représentant qui a les mêmes valeurs que soit pour qu'il puisse nous défendre, si l'opposition était si poche, looser et sans but que ça, y'en aurait pas... non? Ah, pis fuck!

    RépondreSupprimer
  31. Comment tuer un groupe qu'on veut détruire? Y semer la zizanie de l'intérieur. Vous vous rappeler des Romains dans l'album d'Astérix : "La zizanie" il envoie un fouteur de merde au sein du village pour faire imploser les Gaulois...
    Come on! Ceux à "abattre" sont pas sur le bord du Fleuve, ils font du patin sur le canal rideau. ("abatre" au sens lyrique du terme... Il va sans dire!)

    RépondreSupprimer
  32. j'aimerais savoir qui a dit le que les gens de la ville de Québec voulait absolument être à gauche... humm. Si je me rappelle lors des élections provincial c'est dans ces même région que fut élu des ADQistes. Je crois que l'on a pas changé notre fusil d'épaule pis qui a rien de surprennent dans les résultats.

    Pour ce qui est de la rivalité Qc vs Mtl ahahahah! comme si on pouvait être jaloux d'une petite ville de 1 800 000 habitants, où le taux d'homicide est aussi élevé que le nombre de nids de poule dans les rues.

    Peut être ai-je une mauvaise vision de cette METROPOLE... j'ai jamais habité cette ville, j'ai passé proche mais mon choix c'est arrêté pour une autre. J'entend déjà le monde dire, y parle sans connaissance de cause alors. Vous avez peut-être raison, j'habite depuis 2 ans Toronto, ville de 2 400 000 habitants ( 5millions si l'on compte la banlieux). Une ville toujours en expension, qui regarde vers l'avenir.

    et là je suis certain qu'y a des montréalais qui ce disent, check le prétentieux de l'ontario. Y ce pense meilleur que les autres parce qui est dans une plus grosse ville. Et voilà, pour une fraction de seconde vous vous êtes trouvé dans la même situation qu'un gars de Québec vis-à-vis certain montréalais. Je dis certain, car ne vous en faite pas c'est pas tout les gens de montréal qui agissent de cette façon. Personnellement je n'ai rien contre Montréal, et rien contre le choix qu'on fait les gens de Québec lors des dernières élections. La démocratie est là pour que chacun et chacune puisse dire et faire valoir ses opinions.

    merci,
    Eric

    RépondreSupprimer
  33. Non non, on s'dit pas ça. On s'en torche ! (Honnnnn)

    RépondreSupprimer
  34. Nous tairons donc les statistiques en ce qui concerne la criminalité grimpante de Toronto, la racaille commence à s'y installer...

    RépondreSupprimer
  35. tu as ben raison mieux vaut ne pas sortir les statistiques, car selon Statistique Canada, en moyenne entre 1994 et 2003. Dans la région métropolitaine de :

    Toronto = 80 homicides (2 970 600 habitants)
    Montréal = 71 homicides (1 997 300 habitants)

    donc seulement 9 homicides sépare les deux villes. Mais l'une a un million d'habitant de plus.

    * je crois que l'on commence a s'éloigner du sujet.

    bonne journée
    Eric

    RépondreSupprimer
  36. Ah ben si tes statistiques sont bonnes Eric je réfute ton argumentation. Parce que vraiment hein, y'a beaucoup plus de nids de poule que d'homicides à Montréal. Beaucoup beaucoup plus!

    Ceci dit moi je dois être malade à ne pas avoir de particulièrement mauvaise impression d'aucune ville. J'ai vécu dans deux dans le monde. J'ai choisi pour l'instant celle où je suis bien.

    Je ne trouve pas les gens de Québec particulièrement plus nuls qu'ailleurs, sauf que je constate qu'ils votent à droite droite. Ça m'étonne. Je m'en étonne voilà tout. Bien sûr que c'est l'exercice démocratique... Personne n'a dit, je crois, que nous allions les éliminer pour ça. Mais on s'étonne.

    Ceci dit, s'il est vrai que ce vote est un vote réactif à la présence marquée des 'fonctionnaires qui se pognent le cul' et je sais pas quoi. Ben là c'est paradoxal.

    Parce que d'un côté une importante proportion de la ville de Québec vote pour des gouvernements qui vont faire le ménage dans la fonction publique (comme si Harper, d'abord, avait une juridiction sur les fonctionnaires de Québec! mais bon le principe est là!) et d'autre part ils répètent, ad nauseam, «C'est nous la capitale nationale... Liberté...».

    Ben alors qui va leur expliquer que s'ils diminuent le contingent de fonctionnaires, i.e. font baisser radicalement l'activité économique et culturelle de la ville et la courbe démographique... ben y seront pu une grande ville bien longtemps. Non?

    RépondreSupprimer
  37. L'étiquette « ville de fonctionnaires » donnée systématiquement à Québec mériterait d'être nuancée. Depuis une vingtaine d'années, de nombreux emplois ont été déplacés vers les régions et surtout vers la métropole. Il ne reste plus à Québec qu'une dizaine de milliers de fonctionnaires, soit à peu près la moitié de la fonction publique québécoise. À la suite de ces purges, l'économie a dû se diversifier, de nombreux emplois ont été créés dans la recherche et dans des secteurs demandant une formation technique collégiale. Sur le site de la ville de Québec, on apprend que, de janvier à juin 2002, 55000 emplois ont été créés (et nous n'avons toujours que 10000 fonctionnaires). Pour bien comprendre le vote de droite de Québec, il faudrait tenir compte de cette nouvelle population, de la pauvreté, du niveau de scolarité de ceux qui ne sont pas fonctionnaires, etc.
    Pour finir, j'aimerais signaler que les sièges libéraux de Montréal ne signigient pas nécessairement que les montréalais votent plus à gauche. Les comtés rouges sont surtout ceux de «l'argent et du vote ethnique», dont les motivations diffèrent de celles des québécois blancs francophones catholiques. J'aimerais bien savoir si le vote conservateur a progressé dans l'est de l'île...

    RépondreSupprimer
  38. Un peu mais pas de façon significative. Dans certaines circonscriptions le vote libéral et conservateur est nez-à-nez, mais le vote bloquiste largement supérieur (dans Hochelagas, les LIB et le PCC ont environ le même score mais ne font pas 50% du vote bloquiste une fois réuni).

    Pour ce qui est de Québec moi j'essaie surtout de comprendre les contradictions. Je n'ai d'ailleurs jamais dit que Montréal avait voté à gauche, je ne considère même pas que voter pour le Bloc c'est nécessairement voté à gauche, j'ai juste dit que Québec avait voté à droite. Point. Constat. Et si ce vote de droite vient d'une frustration des fonctionnaires qui finalement n'ont pas tant le contrôle que ça, ben c'est encore plus paradoxal.

    Québec reste la deuxième région où la cause souverainiste porte le moins chez les francophones. (environ 30% des francophones dans l'outaouais se disent souverainistes, moins de 50% à Québec, 60% ailleurs). C'est étonnant. Pour une capitale provinciale qui aurait beaucoup à gagner, symboliquement mais aussi économiquement, à devenir capitale nationale - une vraie.

    RépondreSupprimer
  39. Je résume le tout:
    à la question: Pourquoi Québec a voté pour un parti militariste, homophobe et dogmatique (plutôt que Bloc ou NPD ou Vert ou Libéral ou etc.), vous répondez:

    -pour la gueule à Harper;
    -pour faire le ménage;
    -pour voter pour le pouvoir;
    -pcq les vieux de Qc ont peur de la séparation;
    -pcq sont tannés des libéraux;
    -pcq les Montréalais sont méchants avec les gens de Québec;
    -pcq les Montréalais sont pas plus à gauche;
    -pcq Québec est tanné de se faire narguer par Montréal;
    -pcq Toronto est plus gros, plus fin, plus big, plus plus, plus tourné vers l'avenir (euh...)
    -pcq Montréal a des nids de poules.
    (et d'autres trucs hors sujet)

    Est-ce moi ou bedon je ne vois pas ici de réponse à la question: Pourquoi une bonne partie de la population de Québec a voté pour un parti militariste, homophobe et dogmatique?

    Soit
    un: ces gens ne pensent pas que Harper soit si pire parce qu'ils aiment sa gueule (:S);
    deux: ils sont sourds;
    trois: ils sont militaristes, homophobes et dogmatiques;
    quatre: on ne savait pas pour qui voter, Jeff Fillion n'était pas candidat.

    RépondreSupprimer
  40. moi petite française je trouve fascinante cet échange. Je n'aurai pas cru qu'il y avait une telle dissension entre vos villes. Vu d'ici : une ville qui a du charme, de l'histoire - une ville inventive et lettrée. Enfin en gros. Ignorance crasse. J'apprends

    RépondreSupprimer
  41. Je sais pas Dan ! C'est quoi TON opinion ? ;-)

    RépondreSupprimer
  42. Le PC c'est au fond la version canadienne du National socialisme allemand des années 1930. Enlevez les "a" "r" "p" dans le nom Harper puis remplacez par des "i" "t" "l" puis vous obtenez "HITLER". Harper, Hitler, deux noms de six lettres, qui commencent par "H" et finissent par "er". Même idéologie, même programme politique. Inquiétant, non? J'ai aussi vu qu'un des députés du PC portait des lunettes rondes semblables à celles de Himmler.

    RépondreSupprimer
  43. Tant qu'à y être, un show des jolies blondes à Québec?

    http://www.prussianblue.net/

    Allons.

    RépondreSupprimer
  44. Je suis native d'abitibi et j'ai habité le Lac St-Jean...

    J'entend parler de guerre entre Québec et Montréal seulement depuis que je suis à Montréal et curieusement, ce sont presque toujours des gens de Québec qui partent le débat!

    Si ça avait été l'abitibi, Daniel aurait soulevé le questionnement sur l'abitibi, si ça avait été Montréal, il aurait soulevé le débat sur Montréal.

    D'ailleurs, j'habite l'ouest de l'île... ils ont voté rouge, j'ai moi-même sévèrement critiqué mon comté d'avoir choisi le camp des crosseurs!

    J'en ai un peu ma claque d'entendre les québécois parler de Montréal comme si les Montréalais étaient plus violents ou moins intelligents...

    Sérieusement, quel snobisme!

    Ça me fait rire qu'on parle de Jeff Fillion comme d'un sauveur. Il parle comme un charretier, il salit des réputations de gens connus en inventant des conneries sur eux, il encourage la droite...


    À Montréal, nous avons plusieurs animateurs de radio avec un language impeccable, professionnels, et possédant une lucidité non-partisane. Vive le contenu! À Québec, les radios à contenu se font traiter de «drabe».

    Pour ce qui est de Montréal-Toronto, pour la criminalité, vous auriez pas des statistiques un peu plus récentes que celles d'il y a trois ans?

    RépondreSupprimer
  45. Merci de me poser la question, Pat, mais je ne sais trop.

    La seule chose que je peux constater, c'est que ce genre de virage à droite est habituellement fait par des sociétés riches (ou pour soudainement riches - pour ne pas dire choyées – comme l'Alberta...) et que le militarisme est souvent le fruit d'une paranoïa (comme aux É-U).

    Si le chapeau fait…

    RépondreSupprimer
  46. Chose certaine, tout ça regarde très mal pour le mouvement séparatiste. Mais le pire est à venir; imaginez ce que ça sera lorsque le très médiocre Blanche Neige Boisclair sortira de sa cachette. Charest, Couillard, Harper et les autres n'auront aucune difficulté à le découper en morceaux. Ça ne sera pas gai...

    RépondreSupprimer