vendredi 23 novembre 2007

La Fin de la magie

Premier coup d’égoïne. Premières poussières de bran de scie. Ça ne me touche pas. Du moins pas encore. Le magicien fait de gros yeux menaçants, je fais semblant d’avoir peur, le public rit.

Deuxième coup. Le bois cède sous la morsure des dents métalliques. Puis troisième coup, quatrième. Le magicien me scie maintenant l’estomac. Je reste jolie et surtout muette. Des spectateurs y voient un classique, d’autres se mettent la main devant la bouche, les plus jeunes se ferment les yeux. Moi je souris comme un mannequin de catalogue. Le magicien continue de me trancher. Sur son front perlent quelques gouttes d’effort. Quand enfin il s’en sort, quand son égoïne retrouve l’air libre, il pousse ma tête loin de mes pieds devant un auditoire ébahi. L’illusion est parfaite. Le mystificateur, triomphant, lève bien haut les bras. Et moi, dans mes boîtes, je joue la vivante, je bouge la tête, je bouge les pieds. Tout le monde applaudit, cherche le truc. Je me retiens de crier qu’il n’y a pas de truc, que je suis bel et bien coupée en deux, que s’il y a un miracle, c’est que j’ai su survivre. Mais maintenant, j’ai le cul loin du coeur. Maintenant, il me faut me réunir.

Le rideau tombe bien avant que le magicien n’ait eu le temps de me réunir. Mais ça, personne n’y a pensé. Ils ont payé, ils ont applaudi, c’est fini. Il leur faut rentrer, il y a la gardienne des petits à payer, le boulot du lendemain à reprendre, la routine à essuyer. Dehors, il y a la vraie vie, pas la magie.

De toute manière, que feraient-ils d’une femme jamais entière, toujours divisée, qui ne sait plus où elle met les pieds, d’une femme qui aurait dû écouter sa mère et se méfier des magiciens?

3 commentaires:

  1. C'est absolument magnifique! Merci beaucoup. Je vais lire ce trésor à mes élèves. Tu sais, tu es devenu une réelle vedette dans mes classes.

    Merci.

    RépondreSupprimer
  2. Tu as fait un vrai Magicien Masqué de toi-même...de quoi faire une émission à TQS

    On se pose souvent trop de question.

    Tu as élucidé le mystère de la chix dans la boîte!

    RépondreSupprimer
  3. @Josiane : Josianne, le mystère de la fille dans la boîte, c'est qu'en fait il y a deux filles, une pour les pieds, une pour la tête. Et il y a deux boîtes.

    RépondreSupprimer