mercredi 21 novembre 2007

Al-Romi

Depuis août dernier, ma fille fréquente une garderie en milieu familial tenue par une famille québéco-marocaine. Dès le début, Dame V. et moi étions emballés à l'idée que notre fille soit en contact aussi tôt avec une autre culture, et nous nous demandions bien qu'est-ce que la petite en retiendrait outre quelques mots d'arabe, un goût marqué pour le couscous et un vif désir de tourner son tapis de jeu vers la Mecque en fin d'après-midi.

Ce matin, ma fille voyait la neige pour la première fois. Menfin, ce n'était pas sa première fois mais à un an et demi, vous comprenez ce que je veux dire. J'avais hâte de marcher vers la garderie avec elle pour l'entendre pousser des Oh! et des Ah! devant les flocons et pour voir briller ses yeux sous sa tuque à oreilles en faux mouton. Mais dès que je l'ai déposée sur le trottoir les deux pieds dans les deux centimètres de neige fondante (encore blanche après vingt minutes, un record à Montréal)... elle s'est mise à pleurer!

Alors que nous l'attendions d'un côté, l'influence marocaine s'est manifestée de l'autre: ma fille n'aime pas la neige.

Je crois que je vais aller m'en plaindre à la commission truc-muche...

3 commentaires:

  1. Pauvre petite. Si jeune et déjà corrompue par les étranges -))

    Dans 15-20 ans si vous l'entendez dire qu'elle n'aime pas l'hiver peut-être vous rappellerez vous ces premiers pas dans la neige...

    RépondreSupprimer
  2. Bon, en même temps, c'est plus facile de connaître le soleil à Montréal que la neige à Rabat.
    Voui, je sais, c'est parfaitement inutile comme commentaire.

    RépondreSupprimer
  3. t'a tout faut c'est parce que c'est pas une vraie marocaine parce que moi j'en connais un qui y va sans les gants pour les boules de neiges et qui ferais de la luge sur son tapis tellement il aime ça la neige. Mais il avait trente ans quand il l'a vu a première fois de près c'est peut être l'age aussi :)

    RépondreSupprimer