vendredi 25 août 2006

Grosses Analyses...

Une étude récente souligne le fait que les habitants des zones urbaines souffrent moins d'embonpoint que les gens des banlieues ou des zones rurales.

À la télé, lors d'un de ces trop populaires vox pop, un quidam a expliqué le résultat de cette étude par le fait qu'en ville, «le gym est plus proche». Soupir...

Alors je me suis dit que c'était un peu n'importe quoi et qu'un spécialiste en tirerait de meilleures conclusions. Le lendemain dans le Devoir, Jean Ramsay de l'Association pour la santé publique du Québec interprétait les résultats ainsi: «On pensait que le grand air de la campagne était meilleur pour la santé. Ces données montrent finalement le contraire.»

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je ressens une légère lassitude à la hauteur de mon sentiment d'appartenance à cette espèce dite intelligente qu'est le genre humain.

La sagesse populaire est finalement plus sage que populaire...

9 commentaires:

  1. Pourtant, y a plus de MacDo en ville...

    Une hypothèse... La ville attire plus de jeunes et est constituée de plus de pauvres. Les vieux riches quand ils commencent à être trop gros s'exilent à la campagne.

    Il faut dire aussi qu'on manque de place en ville, alors les gros fuient.

    Facile !

    RépondreSupprimer
  2. La campagne n'est pas saine : les villes y déversent tout un tas de saloperies. Et les paysans aussi, pour engrosser les supermarchés... Sans parler des 4X4 de ville, pollueurs et rutilants, qui viennent justifier leur indécence à la campagne tous les week-end (mais en faisant attention à ne pas trop salir les portières) ! Des centrales hydro ou nucléo ou éol - électriques pour éponger la surconsommation des cités. Gens de la ville, svp, laissez-nous promener notre "un bon point" tranquilles !
    Les analyses débiles sont donc aussi en vogue au Québec qu'en France...

    RépondreSupprimer
  3. Moi je pense comme Bush et je suis sûr que c'est de la faute aux Arabes !...

    RépondreSupprimer
  4. bon, maintenant que Pluton n'est plus une planète, il faudrait tout remettre en question.
    Qu'est-ce que la ville ?
    Qu'est-ce que la campagne ?

    Qui est gros ?

    Tout ça, c'est à cause des scientifiques. Avant, on était gros et malades mais on ne le savait pas.
    Aujourd'hui, on paranoïe tous...

    RépondreSupprimer
  5. Moi je trouve qu'elle est plus populaire que sage...

    Moi, obèse de banlieue (je me situe où dans l'étude dans ce cas?)

    RépondreSupprimer
  6. C'est drôle j'avais tiqué exactement sur la même phrase...

    Et sur le fait que la fille qu'on voyait de dos sur la photo pour illustrer le propos n'était pas particulièrement obèse.

    RépondreSupprimer
  7. (L'air de la campagne est gras - ahahah.)

    D'ailleurs c'est qu'une question de tradition : à la campagne on fait toujours ses réserves pour l'hiver...

    Alors on boit le lait direct du pie de la vache, parce que c'est plus naturel.

    (Ça ça va avoir été une expérience traumatisante...)

    RépondreSupprimer
  8. Je viens du saguenay et voici une comparaison:

    Acheter une pinte de lait un matin:

    Au Saguenay:

    Sortir et prendre son auto pour aller a 3 kilomètres, le dépanneur le plus proche.

    A Montreal:

    Marcher, et aller au coin de la rue ou pas loin a l'épicerie pour acheter la pinte de lait.

    Marcher ou L'auto ? C'est la population des banlieues/régions qui se polluent eux même.

    Ya personne qui prends le transport en commun en région, il coute une fortune, n'est pas efficace et ne dessert pas tout le territoire.

    Marcher ? A moins d'être chanceux, marcher pour faire quoi ce soit en région, tu es chanceux en taaa....

    Tout le monde prennent leurs auto pour tout là bas. J'étais un étrange a 22 ans de ne pas savoir conduire, de ne pas avoir d'auto ou de scooter.

    Les villes sont meilleures pour la santé que les banlieues/régions.

    Je demeure en ville avec ma copine. Je prends le bus la semaine et ma copine avec. La fin de semaine, on a une auto pour les courses: On passes un plein d'essence par 3-4 semaines parfois.

    Le tas d'autos que l'on voit en ville, c'est habituellement des gens des banlieues qui viennent travailler en ville. Ils disent avoir une qualité de vie, mais ils passent 3 heures sur la route par jour ?

    RépondreSupprimer
  9. Je crois en effet qu'il y a plus d'obésité à la campagne et pour la raison que cite Moofo : on marche bien plus en ville.

    A la campagne tout est plus loin et on utilise presque automatiquement la voiture pour se déplacer. En ville par contre, difficile de garer sa voiture n'importe où , pour prendre les transports en communs il faut marcher (parfois même courir). L'activité physique, mais aussi le stress, brûle efficacement les calories.

    Par contre de là à dire que le grand air est mauvais pour la santé... Il faudrait aussi prendre en compte tout un tas de facteurs que sont le stress (justement), la pollution (qui même si elle ne rend pas obèse a tout de même quelques effets néfastes sur nos organismes), et tant d'autres...

    RépondreSupprimer