mardi 13 juin 2006

Actualité

«L'amiral américain Harry Harris a affirmé que [les] suicides [de trois prisonniers de la prison de Guantanamo] ne constituaient pas un acte de désespoir, mais un acte de guerre contre les États-Unis et leurs alliés.»

Avertissement: Après le briquet et le coupe-ongle, la corde, le crochet à plafond et le petit banc ont été ajoutés à la liste des armes terroristes à la frontière américaine. Les armes personnelles, la bêtise et l'égocentrisme demeurent légaux.
Keep on rockin' in the free world...

2 commentaires:

  1. Incroyable. J'en reviens pas moi non plus. Je crois que j'ai relu le texte 10 fois hier pour m'assurer que j'avais bien lu! Et puis quoi après? Les victimes innocentes des attaques américaines vont se faire accuser d'avoir provoqué leur mort pour faire un finger à l'Oncle Sam? Bêtise quand tu nous tient...
    Jojonana

    RépondreSupprimer
  2. Qu'ont-ils tous à se foutrent devant les bombes? Peu fiable, la race, tiens!

    RépondreSupprimer