jeudi 14 avril 2005

Prendre sa place (ou conne préhension)

Prendre un verre
Prendre son temps
Prendre un coup
En caisse

Se faire tendre
Pour se faire prendre

Comment
Prendre son pied
Sans perdre pied
Pourquoi
Se prendre la tête
Sans perdre la tête

S'engendre l'effroi
Prendre le large
Pour en chambre
Prendre l'étroit

Dépendre de
puis me déprendre de
Sans trop prendre de
temps
Car on t'attend tendre
Le temps ne sait attendre
Je me sens
fendre

J'entends satan
Me prendre la main

Pour ne pas
m'en prendre à toi
je dois
prendre sur moi

Je me tends
Latent
Me détendre
Pas me pendre
Pas me prendre
pour tant

Pourtant
À tout prendre
qu'est-ce que cent ans
J'attends d'entendre
Sans encens
Des temps sans cendres

Je t'en veux tant
Et t'en vaux si peu.

11 commentaires:

  1. Rapport forme-fond parfait.
    Troublant de talent.
    Chute un peu imprécise, comme un coup de fusil tiré en l'air.
    Tiens ça me rappelle une chanson de Cali: «Je crois que je ne t'aime plus/Elle m'a dit ça hier/ Ça a claqué dans l'air comme un coup de revolver».
    D'ailleurs ce texte ferait une bonne chanson. Et Conne préhension ça ferait un fichu bon titre, reste à trouver un compositeur!

    RépondreSupprimer
  2. Pas si sûr, Catherine...

    Qui donc disait «tout a déjà été fait, sauf par moi...»? Heureusement qu'il avait raison sinon je taxerais ce texte à haut pourcentage.

    Pardon du jugement, monsieur Rondeau, moi qui vous connais si peu, je ne lis pourtant qu'un texte honnête cette fois-ci alors que j'ai l'habitude d'avoir des spasmes de colère/tristesse/joie sur votre blog.

    Oui, et si vous le chantiez, peut-être...

    RépondreSupprimer
  3. Ah! et encore pardon, mais...

    La chute, Catherine, pour moi elle rachète le tout.

    RépondreSupprimer
  4. 2 morceaux de robots

    -Nathaniel

    RépondreSupprimer
  5. Je comprends tellement peu les appréciations quand elles ressemblent à des annotations, voire des notes, mais c'est mon côté collégienne paranoïaque : )

    Perso, j'aime ta conne préhension, et surtout t'avise pas de la chanter !! (parait-il que tu chantes mal, mais je vais pas dénoncer celui qui me l'a dit).

    RépondreSupprimer
  6. Loutre -> Au Québec, à la fin des années 70 (ça nous rajeunit!), il y avait un quiz-télé pour enfants - Les Satellipopettes - où les points étaient calculés en morceaux de robots. Les questions à deux morceaux étant les plus difficiles. La première équipe qui complétait son robot gagnait. Les yeux du robots s'allumaient alors et un enregistrement de voix dans une boîte de conserve disait à l'équipe gagnante de toujours regarder des deux côtés de la route avant de la traverser, ou quelquechose du genre. Youhou...

    Alors soit mon texte plait à Nathaniel, soit il est d'une simplicité enfantine.

    RépondreSupprimer
  7. JP: Chute imprécise ne veut pas dire mauvaise chute, ça veut dire imprécise. Tirer un coup de fusil en l'air peut être d'une rare efficacité dans certaines circonstances...
    J'ai personnellement relu ce texte plusieurs fois et je le trouve chaque fois meilleur.
    Loutre: Mon commentaire a un truc un peu académique, c'est vrai, mais c'était juste un clin d'oeil au prof de français... qui est aussi l'auteur du texte.

    RépondreSupprimer
  8. "Comment
    Prendre son pied
    Sans perdre pied"

    j'adore!

    RépondreSupprimer
  9. OK ça va mieux, j'ai compris : ) !
    Et le coup du robot et le coup du prof de français ; ) ...

    RépondreSupprimer
  10. Hé ben !

    Je googlelais «2 morceaux de robot» pour une amie que ne sait pas ce que ça veut dire et ton site est le troisième lien...

    Comme quoi toute est dans toute comme le disait l'poète !

    dac

    RépondreSupprimer