jeudi 2 octobre 2008

Un Lent Gage de succès

Une des plus grandes maîtrises de l'humanité restera le langage. Parlez-en à n'importe quel parent: après des mois de devinettes et de spéculations sur la source des pleurs de son enfant, le jour où celui-ci répond à la question: il est où le bobo? il n'y a pas à dire, ça libère.

Mais avec la maîtrise de la parole vient d'autres acquis nécessaires qui ne se font malheureusement pas au même moment, et je cite: la politesse.

Je redoutais depuis quelque temps une remarque du genre «Regarde le monsieur: il est LAID!», ce qui ne manquerait pas de m'arriver. Puis un jour, à l'épicerie, alors que j'hésitais tranquillement entre le crémeux et le croquant, mon lézard pointe une dame tout près et lance:

- Papa? Regarde la dame: elle est GROSSE!

Mes neurones de survie se mettent à pédaler mais, paresseux, comme des cons, ils me disent «Ignore et va-t-en!». Docile, j'obéis, j'ignore et je m'en vais. C'était sans compter sur l'insistance de ma fille qui me crie:

- Papa! REGARDE! Elle est TROP GROSSE!
(on travaillera la distinction du «très» et du «trop» un autre jour)

J'ai laissé tomber le projet d'épicerie.

On s'est fait venir du poulet toute cette semaine-là.

J'ai été des jours à craindre le pire et à éviter les gros, les laids, les barbus, les musclés, les gros seins, les petits seins, les vieux,… Bref, je ne suis pas sorti de la maison avec la petite qu'en cas d'extrême nécessité. Et un jour, inévitablement, mes craintes se sont dissipées…

On se promenait, tranquille, et, alors que je n'avais rien fait à personne, on croise une dame. Mais quelle dame: une grosse femme noire drapée de tissus jaune serin et coiffée d'une énorme bande de tissus orange qui lui monte jusqu'à trente cm au-dessus de la tête. On aurait dit le soleil lui-même qui marchait vers nous. La petite m'a regardé, tout sourire, et a tendu le doigt vers la dame…

-Regarde papa!!

J'ai murmuré «Non non non non noooonnnnnnn….»

-PAPA! REGARDE!!

Vite! Une distraction… J'ai regardé autour, mais trop tard, la petite poursuivait:

-Regarde la dame: une PRINCESSE!

Il fallait voir les dents blanches de la dame briller dans son visage d'ébène!

Quand je vous dis que le langage est une de plus belles maîtrises de l'humain…

7 commentaires:

  1. Ca, c'est l'effet Fisher Price !!! Elle a cru reconnaître un de ses jouets à cause des couleurs fièrement arborées par la "princesse"...

    Bises à vous deux !

    RépondreSupprimer
  2. Wow :)
    Tu l'as échappé belle ce coup-ci !

    RépondreSupprimer
  3. Une « dame » s'adresse à nous dans un français pour le moins populaire. Le propos exact, je l'ai oublié. Elle pose une question à mon fils, qui rit, se fige et me demande : « Maman, elle parle anglais, han, la dame ? »

    Je connais ta gêne.

    RépondreSupprimer
  4. Mon gars a fait jusqu'a l'age de 7, 8 ans ,ca ma rendu rouge plus d'une fois!

    RépondreSupprimer
  5. Je penserai à ta fille, la prochaine fois que je croiserai une "princesse" sur le trottoir! Grâce à elle, je ne les verrai plus tout à fait de la même façon. :-)

    RépondreSupprimer
  6. Ma mère a grandement souffert de mes excès de langage à l'épicerie... Du genre moi qui pointe une madame à deux centimètres de son visage velu m'écriant: «Regarde maman, ça c'est un monsieur, déguisé en madame!» Le pire c'est que j'étais tellement convaincue.

    RépondreSupprimer
  7. Tellement mignon !
    Ma petite soeur en autobus avec moi regardais avec insistance la dame noire assise face à nous. Puis elle dit "elle est sale la madame, elle toute noire." La dame a sourit et m'a lancé un regard rassurant. Elle a pris la main de ma petite soeur et lui a dit "je ne suis pas sale, c'est la couleur de ma peau, tiens touches, ça ne déteint pas donc c'est propre". Géniale la dame...

    RépondreSupprimer