jeudi 9 août 2012

Chroniques de Péribonka - première partie

Je reviens d'une semaine de vacances au lac Saint-Jean. Péribonka, pour être précis. On y a loué un petit chalet face à la rivière, adossé à un champ de patates, sans télé ni Internet. Seule l'apparition des pancartes électorales sur les poteaux m'a rappelé l'actualité. J'avais oublié qu'il y aurait une campagne électorale. Des 2 campagnes, j'avais choisi la mienne.

***

Dès qu'on quitte Montréal, le nombre de Can-Am Spyder sillonnant les routes est impressionnant. L'intérêt pour cette moto à 3 roues m'intrigue. Pour l'ex-motard que je suis, l'idée de conduire ce véhicule me semble aussi palpitante que celle de pédaler sur ça doit l'être pour un cycliste. 

***

Pour s'y rendre, on doit traverser «le Parc», le parc des Laurentides. Près de 200 kilomètres de route en pleine forêt qu'un seul arrêt «civilisé» vient briser: l'Étape. Cette dernière se résume en fait à une station d'essence hors de prix et à un restaurant où l'on n'a pas risqué notre estomac. Dans l'immense stationnement de garnotte, un ramassis de gars en camisole et de filles aux cheveux «teindus» rouges, la cheville tatouée. J'étais l'étranger. Je me faisais vieux aussi.

***

Quand on sort du parc, la soudaine vue des terres déboisées et cultivées fait presque mal.

***

J'aime bien l'accent du lac. S'il était accompagné d'un expresso digne de ce nom, je crois que je pourrais l'adopter. Mais trouver un café digne de ce nom au pays du bleuet est un défi digne des sondes nasales (c'est comme ça qu'on dit «de la NASA», non?) sur Mars.

***

Alma. Il y a un Tim Horton's aux 2 coins de rue. Et chaque fois, il y a 5 voitures dans le stationnement et 16 autres en ligne pour le service au volant. Nous sommes loin du pays des Bixi. Nous, on se stationne chez McDo, on prend la météo par wi-fi sans descendre de la voiture, et on repart sans rien manger. À Rome, on fait comme les Romains, et au pays de la route, on s'offre le service à l'auto, mais pour Internet. Notre intégration n'est pas encore entière.

3 commentaires:

  1. AH!Ah! je reviens d'une semaine de vacances au lac Tchitogama, qui est un affluent de la rivière Péribonka! Magnifique, majestueux et toute une découverte. Mais coincidence, on a remarqué tous les fast-food en ligne à l'entrée d'Alma. J,ai à peine touché à une salade bien défraîchie chez Burger King où nous sommes arrêtés. Et lors de notre visite au zoo de St-Félicien lors de notre départ, que de la restoration rapide à profusion au menu de la cafétéria...Incroyable.. à perte de vue dans la cafétéria, des cabarets de poutine, burger, pizza... Au pays de la véloroute, des bons bleuets qu'on pourrait offrir en coupe. Je me suis dis que les efforts de défi santé qu'on voit à Québec et MTl ne se rendent pas en région? Il y avait une petite salade, bien cachée, que j'ai pu choisir. Me voila sur Une autre planète, me suis-je dit, si je compare avec les marchés publics de Québec ou Montréal. Pourtant je suis sûre que si des menus santé étaient bien présentés, à l'honneur, ils auraient la faveur des québécois et des très nombreux touristes étrangers. Heureusement, en chalet, on a savouré notre cuisine maison toute la semaine.

    RépondreSupprimer
  2. Le parc des Laurentides, merveilleux souvenir qui m'enlève un paquet d'années...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour ! En tapotant au hasard, j'ai cliqué sur "blog suivant" et me voici en promenade dans votre Belle Province. Moi, j'écris parce que je ne sais pas parler !!! Je présente l'aspect d'une Tatie Danielle" prête à rentrer à la résidence "Soleil d'Automne et fleurs fanées" mais je préfère rester avec mon compagnon d'(in)fortune, comme deux inséparables sur une branche que le temps rend de plus en plus vermoulue.
    P.S : je suis Française, de LYON.

    RépondreSupprimer