jeudi 13 janvier 2011

La nature est lente, mais le cueilleur est patient

Comme pour l'évolution de l'Homme, dans la vie amoureuse, il a des chasseurs et il y a des cueilleurs.

Généralement, le femmes préfèrent le charme, le bagou, les phéromones des chasseurs. Normal, ce sont là leurs appâts. 

Certains diront par paresse, je dirais par stratégie, je suis un cueilleur. Don Draper ne peut toutes les conquérir, et pendant qu'il astique ses charmes, je bois tranquille en rigolant.

5 commentaires:

  1. Cueilleurs et chasseurs? Ne peut-on pas être les deux à la fois?

    Accent Grave

    RépondreSupprimer
  2. Bien sûr. Surtout en juin, à l'ouverture de la chasse aux fraises. ;)

    RépondreSupprimer
  3. As-tu pensé aux chasseuses cueilleuses croqueuses?

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai rien contre les croqueuses, même que je suis tout pour. Ce sont les broyeuses qui me font peur.

    RépondreSupprimer
  5. Se laisser cueillir quand le panier est vide quel bonheur. Aussi quand on a le choix du cueilleur et que la cerise est juteuse.
    http://renee-youkali.blogspot.com
    "Les corps des hommes, les yeux des femmes"
    Historienne

    RépondreSupprimer