jeudi 11 mars 2010

Tant pis pour la pub

Alors que je badaude à la librairie, ma fille de trois ans et demi s'écrie au loin:

- Papa, viens voir, c'est ton livre!

Intérieurement, je souris: Wow! Quelle bonne publicité! J'espère que ça attirera l'attention des 3 clients qui m'entourent... Mais Romane continue:

- C'est ici que tu l'as pris, hein papa?

- Euh... Non... Je... J'ai...

Et puis fuck. Tant pis pour la pub.

10 commentaires:

  1. Ce n'est pas très honnête de vouloir usurper la réputation de votre homonyme urbain, monsieur Rondeau. Par chance votre fille voit claire dans vos ambitions iniques.


    Ps
    Charmante anecdote!

    RépondreSupprimer
  2. :-)

    Trop mignonne cette petite ! En passant, je suis allée vérifier ton "facing" chez Raffin. Très bien placé le Monsieur !

    RépondreSupprimer
  3. Elle est bien bonne!

    Accent Grave

    RépondreSupprimer
  4. euh non... je l'ai enfanté mon enfant! (Et après on se demande pourquoi nos jeunes ont des problèmes d'identité!)

    RépondreSupprimer
  5. Contente que Lyne-la-lune ait aimé le facing chez Raffin. J'ai suggéré à mes collègues des cinq Raffin d'y porter une attention particulière.

    RépondreSupprimer