samedi 4 avril 2009

Un Tas de niaiseries

L’avantage des déménagements est qu’on retrouve des trucs oubliés sous la poussière. Parfois ces trucs vont directement sur le trottoir, alors que d’autres fois, on se demande comment on a pu oublier ces précieux trésors si longtemps (un peu comme les vieux amis qu’on retrouve sur Facebook. Menfin, je m’égare…) Toujours est-il que je suis tombé sur une vieille boîte de photos. Un tas. Quelques centaines. Rien de classé, aucun album. Je n’ai jamais eu d’ordre.

Tout s’est alors suspendu. Je me suis vu projeté dans mon passé, en désordre, à 5, à 28, à 16 ans. Des photos parfois décolorées, parfois en noir et blanc. Des photos d’amis, de parents, de moi. Seul sur certaines, avec un faux sourire, parfois avec un vrai, ou avec des amis - les meilleurs du monde à l’époque - et des blondes pour lesquelles j’aurais fait des kilomètres nu sous la neige il y a 25 ans et dont je me souvenais du nom qu’avec peine aujourd’hui.

Je me suis souvenu des activités de l’époque, de mes niaiseries, de mes rêves, de mes opinions. Et c’est en souriant (et en soupirant un peu) que je me suis dit que j’étais don’ niaiseux autrefois. J’ai remis le couvercle sur cette boîte avant de la ranger.

J’espère que dans une vingtaine d’années, quand je tomberai par hasard sur un fichier égaré de photos numérisées de 2009, je serai capable d’en dire autant.

9 commentaires:

  1. dans 20 ans ton fichier de photos numérisées sera illisible... autant les imprimer de suite ;)

    (c'est don' ben dur de devoir changer toute l'image mentale que je m'étais faite de toi avant de te rencontrer ! pfff, non mais des fois, t'as pas honte de faire travailler mon cerveau comme ça !?)

    RépondreSupprimer
  2. Dodinette: tiens, je n'avais pas pensé à ce problème...

    (Parlant problème: j'ai le même problème d'image mentale avec toi! Mais honnêtement, je suis heureux de faire travailler des cerveaux - bien que ce ne soit pas de cette façon que je le souhaite.)

    RépondreSupprimer
  3. Bah, tu sais, je suis encore au Cégep et j'ai des bouffées de nostalgie lorsque je tombe sur des photos perdues dans mon bordel...

    On a pas finit de vieillir!

    RépondreSupprimer
  4. Des parts de nous ,moments épars, départs.

    En passant, géniale ta préface de Taxi La Nuit

    RépondreSupprimer
  5. Et bien! Pendant que tu rêvasses avec tes photos, ton roman ne s'écrit pas! En espérant que ça t'ait inspiré au moins ;-)

    RépondreSupprimer
  6. La nostalgie est un plaisir sous-estimé...

    RépondreSupprimer
  7. Daniel, je te souhaite sincèrement de te souvenir, dans 20 ans, du nom des deux blondes figurant partout avec toi sur tes photos de 2009.

    RépondreSupprimer
  8. J'adore ton lien avec facebook... mais je vais quand même m'abstenir de poursuivre à ce propos!

    Heureusement, ce qu'il y a de plaisant dans le fait de vieillir, c'est qu'on fait de moins en moins de niaiseries qu'on regrettera plus tard... enfin, on le souhaite!

    http://blogs-fx.com/sorcieremalaimee/

    RépondreSupprimer