jeudi 9 avril 2009

La Tague littéraire

J'ai toujours détesté jouer à la tague, et les tagues sur Internet, encore plus. Depuis le temps que je traîne sur le web, les gens commencent à le savoir et ne me la refile plus. Celle-ci, cependant, je prends la liberté de me la donner. J'ai lu avec grand plaisir les réponses des quelques blogueurs qui y ont répondu. Alors je me prête à l'exercice…

1. Plutôt corne ou marque-page ?

Je corne. Je marque-page. J'écartèle aussi. Je suis le bourreau des livres. Je n'ai pas de pitié pour les objets, aussi livresques soient-ils. J'aime les choses et les gens qui ont du vécu, des cicatrices, les dents jaunes. J'aime bien aussi les livres qui portent la marque d'autres lecteurs, comme des notes dans les marges, ne serait-ce que pour les trouver cons (ou géniaux!).

2. Un livre en cadeau ?

Mais qu'est-ce cette question? J'ai beau essayer, je crois que je ne pourrais être ami avec quelqu'un pour qui le livre ne peut être un cadeau.

3. Lis-tu dans ton bain ?

Nah. J'aime pas avoir les mains hors de l'eau et je ne connais pas de livre qui lévite…

4. As-tu déjà pensé à écrire un livre ?

Oui. C'est pas une surprise pour personne. Avec un peu de chances et beaucoup de travail (j'en suis aux corrections), il y en aura un premier bientôt…

5. Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?

Tant que ce n'est pas une sauce qu'on étire ou une recette répétée à des fins commerciales, je ne vois pas le problème. C'est quand même mieux qu'un condensé du livre dans les Sécrétions de lectures indigestes…

6. As-tu un livre culte ?

Oui. Des livres auxquels je retourne quand j'ai perdu confiance en l'humain, que j'ouvre au hasard, que je lis deux minutes ou pendant des heures. Je ne nommerai qu'un titre (parmi tant…) parce qu'il n'est malheureusement plus disponible (depuis 20 ans…): Apparence de Jacques Boulerice, mon initiation à la nouvelle et à la poésie, le livre qui sert encore aujourd'hui d'inspiration pour les textes plus littéraires de ce blogue.

7. Aimes-tu relire ?

Peu. Ça me lasse. Sauf pour la poésie. Là, j'y reviens toujours. Comme pour un dictionnaire, mais pour les émotions.

8. Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs de livres qu’on a aimés ?

C'est comme rencontrer un grand athlète. J'y vois peu d'intérêts. Soit ils sont décevants, soit ils sont trop impressionnants. Quand j'en rencontre, ensuite, immanquablement, ça teinte mes lectures. Je déteste.

Malgré cela, mes intérêts, mon boulot, ce blogue et mes anciennes habitudes alcooliques m'ont amené à en côtoyer quelques-uns qui sont aujourd'hui de très bons amis.

9. Aimes-tu parler de tes lectures ?

Oui et non, je ne sais pas. J'adore en entendre parler. Mais en parler… J'ai la digestion trop lente pour éructer de bonnes réflexions immédiatement après une lecture.

10. Comment choisis-tu tes livres ?

Premièrement: la couverture. Je suis attiré par les couvertures blanches et sobres comme celles de Leméac, de POL et de Septentrion - Hamac. Trop de couleurs me rebutent. Les couvertures de best-seller anglo-saxons me lèvent le cœur.
Deuxièmement: le titre.
Troisièmement: la première page.
Quatrièmement: si le livre passe avec succès toutes ces étapes, je m'en remets au hasard et je lis une page au centre du livre, n'importe laquelle.

Mais avant tout cela, j'avoue me laisser influencer par les critiques littéraires. Chantal Guy, entre autres, me ferait lire Harry Potter si elle en parlait en bien…

11. Une lecture inavouable?

Je ne vois pas laquelle. J'assume tout.

12. Des endroits préférés pour lire?

Nah. Partout me va: bar, balcon, bibliothèque. Sauf dans les autobus. Ça me donne le mal du transport (je sais, ce n'est pas fort pour quelqu'un qui a lu des livres sur un voilier en plein cœur de l'Atlantique… Question de paysage, j'imagine).

13. Un livre idéal pour toi serait ?

Avec de pages.

14. Lire par-dessus l’épaule ?

Non. Par pur égoïsme. Je n'aime pas partager mes lectures quand je lis. Ce sont MES mots ou TES mots. Pas de garde partagée possible ici.

15. Télé, jeux vidéos ou livre ?

J'avoue ne pas être très jeux vidéo. Sinon, euh… Je suis livre ET télé.

16. Lire et manger ?

C'est quoi le problème (sinon pour Dame V)?

17. Lecture en musique, en silence, peu importe ?

Silence ou bruit, mais pas de musique. Sinon, c'est comme imposer une trame sonore à un film. Et s'il y a de la musique, il ne faut pas que les chansons soient en français, sinon c'est imposer un texte au texte... L'anglais me dérange pas. Mon cerveau ne le distingue pas de la bombarde, alors…

18. Lire un livre électronique ?

Je ne sais pas, je n'ai jamais tâté le livre électronique. Mais je serais tenté de dire papier. Pour l'odeur, la texture, l'illusion d'une plus grande permanence.

19. Le livre vous tombe des mains : aller jusqu’au bout ou pas ?

Non. Je n'ai aucune misère à abandonner une lecture qui m'ennuie. Il y a trop de trucs à lire pour m'emmerder avec un livre. Je pose alors le livre sur la pile des inachevés (elle est haute!) Parfois, après plusieurs années, je reviens à une lecture ennuyante et je me surprends à la trouver incroyablement forte… je ne suis pas toujours prêt voire mûr pour tout affronter.

20. Qu’arrive t-il à la page 100?

S'il arrive quelque chose de spécial, je soupçonne la recette et je deviens méfiant…

21. Un livre que tu donnerais à ton pire ennemi?

Voir question deux.
Je ne donne pas de livre à un ennemi. Je ne tiens pas à l'instruire.



Voilà. Je ne donne la tague à personne. Je la laisse ici. Prenez-la si elle vous intéresse…

11 commentaires:

  1. "(...) la poésie. Là, j'y reviens toujours. Comme pour un dictionnaire, mais pour les émotions."

    Joliment dit! Je suis ému... ;-)

    RépondreSupprimer
  2. N'est-ce pas que c'est la meilleure tag que la blogosphère québécoise ait connue depuis longtemps? J'adore tes réponses, à ta hauteur.

    RépondreSupprimer
  3. et pourtant, ne dit-on pas "sois proche de tes amis et encore plus de tes ennemis"... ;)
    je ne fais pas les tagues, mais sur le coup de la musique, moi je. ne. peux. pas. lire avec du bruit autour, mon cerveau écoute ce qui se passe, mes yeux se lèvent et regardent les gens... et si c'est de la musique, pour peu que je la connaisse, j'attends tel ou tel moment, le solo de violoncelle ou le texte si beau... paf, pudlivre.
    il me faut le silence.

    RépondreSupprimer
  4. 15: Sauf pour Guitar Hero, maintenant.

    RépondreSupprimer
  5. Il manque une question existentielle, à mon avis.
    Entretiens-tu plusieurs relations livresques en même temps ou es-tu fidèle à un seul ouvrage à la fois ?

    RépondreSupprimer
  6. PiLL: Merci!

    Violaine: En effet, c'est une des meilleures tagues (tags? thâghes?) depuis la BBQ.

    Dodinette: Moi, ce que j'aime du bruit, c'est qu'on arrive à en faire abstraction quand il y en a beaucoup. On se blinde, jusqu'à ce qu'on nous tappe sur l'épaule et qu'on nous dit «Heille, ça fait 10 fois que je t'appelle...»

    Patrick: Guitar Zero, tu veux dire...

    Scrogn: Excellente question! Pour ma part, j'en ai souvent plusieurs de front, mais sur des fronts différents. Ex: un pour les cafés, un pour le lit, etc.

    RépondreSupprimer
  7. Je me croyais naïvement unique...
    En ce qui concerne la lecture, je viens de trouver mon clone!

    RépondreSupprimer
  8. Intéressantes vos réponses!

    Ça donne le goût de rattraper la tague au vol...!

    RépondreSupprimer
  9. ah chouette, j'ai trouvé une faute d'orthographe dans ton point n°1 !!! je te laisse la chercher ?
    Je suis contente d'être tombée sur ton blog, c'est tout ce que j'aime, bravo et merci.

    RépondreSupprimer
  10. Barnioc: elle est horrible, désolé!

    RépondreSupprimer
  11. Ne sois pas désolé, ça m'a valu deux moments de plaisir hier soir (celui de lire tes notes, et celui de la "trouvaille")

    RépondreSupprimer