mardi 19 février 2008

Les Objets préférés

Étrange la relation que l’homme entretient avec ses objets préférés. Il peut aisément mesurer son âge à la distance qu’il y a entre eux et son lit.

Enfant, ces objets sont à ses côtés, dans son lit. Puis, à mesure que l’adolescence approche, ils se glissent sur la table de chevet ou dans une petite bibliothèque de sa chambre.

Jeune adulte, à l’heure des premiers appartements partagés entre amis, ses objets préférés envahissent le nouveau nid : dessus d’armoire de cuisine, bibliothèque du salon, tablettes de la salle de bain. Ils seront partout.

Ils quitteront définitivement la chambre à coucher quand arrive la vie à deux; l’être aimé y fera le ménage, et ce n’est qu’une question de temps pour que ce nettoyage s’étende au reste de l’appartement. Ainsi, l’âge d’or des objets préférés s’éteint lentement mais sûrement, et ces derniers finiront au sous-sol, voire dans une boîte dans le garage, entre les contenants de peinture à moitié vides et une chaise de parterre défoncée. C’est à ce moment que l’homme sait qu’il est époux, père, comprendre un adulte.

Cependant, ce dernier ne perd rien à attendre leur retour, car ils reviendront près de lui un jour. Au moment du grand départ, gageons qu’un geste délicat rapportera sur sa table de chevet un objet longtemps aimé qu’il croyait à tort avoir oublié.

Et c’est dans le dernier lit que les objets préférés retrouvent les bras qui les ont serrés, les paumes qui les ont caressés, il y a de cela toute une vie.

7 commentaires:

  1. Le mien n'a jamais bougé du tiroir de la table de chevet.
    Il faut dire que de ce côté-là, l'être aimé est assez conciliant.
    ;o)

    RépondreEffacer
  2. Si c'est l'objet auquel je pense, ce devait être bizarre de le voir dans ton lit à tes côtés quand tu étais enfant...
    ;P

    RépondreEffacer
  3. Quand même moins que sur le dessus d'armoire de la cuisine...

    RépondreEffacer
  4. Je croyais que ça finirait dans une boite dans le garage des parents qui ont de la place.

    C'est tout de même trop vrai ce que tu racontes...

    RépondreEffacer
  5. Encore une fois, ton sens de l'observation nous ouvre à une vérité toute simple, mais très intéressante.


    Garde cet oeil, tu veux ?
    C'est bien de lire ce qu'il capture.

    Chantale

    RépondreEffacer
  6. Beau texte... j'ai hâte de voir la face que fera Luke Skywalker quand il se retrouvera dans mon cercueil! :)

    Avec un peu de chance, ce sera la Princesse Léa

    RépondreEffacer