vendredi 19 octobre 2007

La vie est un long matin...

Ce matin, le café coulait lentement. Le soleil frappait la cuisine de biais et m’empêchait presque de lire le journal. Je n’aurais pas manqué grand chose : accidents cons, promesses politiques vulgaires, analyse – toujours la même depuis l’invention du hockey - de la partie d’hier, caricature plate. Même les mots croisés se faisaient faciles.
C’était un matin pute, un matin aisé, un matin doux pour peu qu’on lui prêtât attention.
Ce matin coulait lentement. Et moi aussi, avec lui.

2 commentaires:

  1. Alors là. Ce matin, le café coulait dans mon gosier. Et pis est arrivé mon grand dadais de 17 ans qui lisait par dessus mon épaule. Et qui demande, comme ça, "J'écris parce que je chante mal", c'est ton autre blog, ça, m'man ?"
    Ça m'a pris 2 secondes et quart avant d'allumer.
    J'ai juste répondu : "Heu, non, c'est le..." pis ça m'a sauté en pleine face. Pffff.
    Maintenant, on sait publiquement que je ne chante pas très bien, selon le kid.
    Merci Daniel, merci.
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci de m'avoir rassuré en me faisant prendre conscience que je reste bien incapable d'inventer le hockey s'il n'existait pas déjà..!:)
    Amicalement-toujours, Vaguedemain***

    RépondreSupprimer