samedi 17 mars 2007

Lancement

Hier, Lancement des trois premiers Hamac-carnets du Septentrion. On est dans l’antre de la bière Belle Gueule – l’odeur de houblon ne permet aucun doute - mais dès l’entrée, je butte sur quelques poussettes : Mère indigne a ses groupies. Je ne cherche pas les vedettes de l’heure bien longtemps, ils sont mitraillés de flashes. Exécution journalistique.

Rapidement s’enfilent d’heureuses rencontres : Patrick Dion, sa Chiriiie, Lady Guy et son hilarant Zhom, Adeline Corrèze du Septentrion... Un verre plus tard, j’ai eu la joie de revoir Sandra Doyon (si toutes les camionneuses avaient ce sourire, il y aurait une haie de spectateurs sur le bord des autoroutes), Chroniques blondes, Dominic Arpin. Et, pendant que j’essaie de me faufiler pour une dédicace, je butte dans Prof malgré tout… Ma soirée était faite et je n’avais même pas eu la signature des trois stars pour lesquelles j’étais d’abord venu. Inutile de souligner à quel point j’ai eu de la difficulté à lever les feutres à 23 heures, malgré mes 3 heures de sommeil durant les 48 précédentes et les substantifs Ringolos à se mettre sous la dent entre les broues.

J’en suis tout de même ressorti avec une promesse de verre avec Sandra, une avec Prof, ainsi qu’une partie de poker avec Pierre-Léon. D’ailleurs, il m’a dit qu’il n’était pas très bon à ce jeu, mais je connais les chauffeurs de taxi : ils ont toujours un raccourci

Tout cela pour dire une chose : Félicitations, Caroline, Sophie et Pierre-Léon!

D’ici l’an prochain, je compte bien être moi aussi édité avec mon nouveau blogue original : l’histoire d’un chat chauffeur d’autobus qui élève ses progénitures avec un gros bon sens parfois répréhensible… Du jamais vu, j’vous dis…

5 commentaires:

  1. mon chat navigue plutôt en eaux profondes (comprendre: dans la baignoire de la salle de bain). mais je pourrais tout de même t'envoyer une photo pour ta future page de couverture.
    ps: je t'ai croisé au lancement. je n'ai pas osé te parler. te dire que j'aime beaucoup ce que tu écris. te dire que, oui, sans blague, tu pourrais être le prochain édité. (je n'ai pas osé pour beaucoup d'autres. ahhh! pathétique, pathétique!)

    RépondreSupprimer
  2. Erika, il faut oser! Ça m'aurait fait plaisir (comme si se faire dire de belles choses ruinais des soirées...)

    Mais comment as-tu fait pour savoir qui j'étais si on ne se connait pas? Tout le monde pense que je suis plus âgé que je ne le suis réellement...

    RépondreSupprimer
  3. hum hum... merci. je titillerai mon courage la prochaine fois.

    toi: chemise bleu nuit (ou dans le genre. je ne suis pas dans un épisode de Columbo et je ne me souviens pas de tout quand même!), 1m70 environ, cheveux blond cendré-tendance roux pâle, 30-35 ans peut-être (bon, là, faut faire attention, je n'ai pas eu le nez collé sur toi. donc, je peux très bien me planter sur ton âge. d'autant que je suis assez mauvaise-pour ne pas dire nulle- à ce jeu là). alors?
    allez, 'nuit.

    à moins que ce ne soit toi, le grand chauve à lunettes "design" et veston noir? ;o)

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai vu, moi aussi, ce gars-là! C'est vrai qu'il me ressemblait (Hé!Hé!)

    T'as l'oeil... Mais ce n'était pas le sens de ma question. Menfin. Pas grave.

    RépondreSupprimer
  5. Bon tu vois là c'est cool parce que tu fais autre chose que du style

    RépondreSupprimer