vendredi 16 février 2007

Aphorisme

S'étendre sur le sujet repose rarement.

13 commentaires:

  1. Mets-en ! Surtout quand on s'y étend en long et en large !

    RépondreSupprimer
  2. En fait, je dirais même que plus longtemps on s'étend sur le sujet, plus on fatigue tout le monde!

    RépondreSupprimer
  3. C'est même doublement épuissant... et pour nous et pour le sujet!

    RépondreSupprimer
  4. Pour faire changement, j'aime bien aussi m'étendre sous le sujet.

    RépondreSupprimer
  5. Mais alors, chère Galad, c'est que ledit sujet vous fait reine; il vous honore!

    RépondreSupprimer
  6. Dans ce cas, le sujet du verbe honorer demande un complément d'objet direct:) JE ME SOUVIENS de ma grammaire!:) Vaguedemain***

    RépondreSupprimer
  7. Mais... Vous EST le complément direct alors qu'IL est le sujet (honore est le verbe et le point d'exclamation est le point d'exclamation - ce qui, j'en conviens, peut surprendre un brin).

    Pour que VOUS complément direct puisse accepter l'honneur d'IL, IL devra VOUS complimenter, et dans ce cas, le compliment indirect possède certaines vertues... (mais je connais Galad, et elle est ouverte aux directs aussi).

    RépondreSupprimer
  8. Parcontre, s'entendre sur un sujet, ça détend.

    RépondreSupprimer
  9. dessus, ou dessous, s'étendre sur le sujet vous met souvent sens dessus dessous.

    RépondreSupprimer
  10. dessus, ou dessous, s'étendre sur le sujet vous met souvent sens dessus dessous.

    RépondreSupprimer
  11. Mes compliments pour ce complément: Cet honorable "vous" prend des connotations plus "directes" en effet!

    Galad, sans nul doute êtes-vous le complément parfait d'un sujet-objet sur ou sous lequel s'étendre jusqu'à épuisement!
    Ah,la chanceuse jeunesse!:)

    Papy Vaguedemain***

    RépondreSupprimer
  12. Y a-t-il une question d'éthique sous-jascente ?

    RépondreSupprimer
  13. Vaguedemain: Complément parfait, certainement! Surtout quand le sujet-objet sait se tendre...

    RépondreSupprimer