mardi 12 décembre 2006

Les Petits Riens de bon

Ouvrir le dictionnaire directement à la bonne page; sortir mon manteau d’hiver du placard en novembre et trouver 20$ dans le fond d’une poche; entamer un nouveau pain; écrire mon nom dans un nouvel agenda; donner un premier coup de gaz quand je sors la moto en avril; m’imbiber du bleu profond de la haute mer; tomber sur une vieille photo dont j'avais oublié et l’existence, et l’événement qu’elle rappelle, et les amis qui y sont posés; jouer aux cartes avec une poignée d’amis et rire même quand je perds; revenir de l’épicerie les bras chargés et ralentir le pas, pour rien, de même; recevoir des nouvelles d'une vieille connaissance; entendre qu’un étudiant m'a chaudement recommandé à un de ses amis; lire sur Internet que je suis « a bitch on correction »; entendre ma fille de sept mois crier en riant chaque fois qu’on dit « c’est un belette! »; l’entendre, la voir, la faire rire; laisser la première gorgée de bière perdre son effervescence avant de l’avaler; faire cela avec la deuxième aussi; croiser une « ex » sur la rue et se rendre compte que ça ne m'a rien fait, rien de rien, rien pentoute; passer des heures avec un ami à parler de n’importe quoi, de tout et de rien, idéalement de rien; rouler dix kilomètres avec ma blonde, en silence, la main sur sa cuisse, à contempler les vaches et les poteaux; recevoir un bec dans le cou entre deux corrections; réaliser, en me couchant épuisé, que ça fait une éternité que je n'ai pas trouvé la vie dégueulasse…

20 commentaires:

  1. Voilà un beau texte, Démétan.

    Et j'ajouterais : entre deux minutes de quotidien, lire quelques (vraiment) bonnes lignes sur un blogue.

    Chantale

    RépondreSupprimer
  2. Et moi je dirais : CHOUX! COUPE-TOI LES CHEVEUX!

    Mais je suppose que c'est pas donné à tout le monde d'avoir des émotions tendre, héhéhé :-P.

    RépondreSupprimer
  3. Mon dieu , j'avais les larmes aux yeux en lisant ton petit mot ,c'est fou quand même de penser à toutes ces petites choses qui nous font trouver la vie moins morne .. Merci ...

    RépondreSupprimer
  4. Bas: ce n'est pas des émotions tendres, c'est une propension au bonheur. Quand ça va mal, j'le dis. Mais là, hep, ça va bien. On ne peut pas se suicider tous les jours...

    RépondreSupprimer
  5. Wow mon chirrrri, on dirait une fiche Réseau Patate ! ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Ha! Ha!
    J'oubliais de dire que j'aime les bons repas, le bons vins et le chocolat...

    RépondreSupprimer
  7. S (voici le «s» égaré du message précédent)

    RépondreSupprimer
  8. Salut!
    Ton texte me fait penser à la chanson de Mes aieux : " Le repos du guerrier"


    " Déplier la toile pour s'en faire un abri
    Briser le silence en poussant un grand cri
    Crier à tue-tête pour entendre l'écho
    Et compter les étoiles couché sur le dos

    Baigné dans la lumière d'une aurore boréale
    Réaliser que la beauté est sidérale
    Ralentir le rythme de la course folle
    Folâtrer un instant sans but, sans boussole

    (...)
    Laisser la poésie décider de son sort
    Sortir au matin et accepter la mort
    Mordre dans la vie sans penser à demain
    Maintenir le cap tout droit vers son destin..."

    C'est vraiment une toune "hop la vie"! Comme ton texte!

    Marie

    RépondreSupprimer
  9. Ben moi, j'aime ca lire des billets coimme ca !!
    Continu, j'en prend 2 caisses !!!

    RépondreSupprimer
  10. Cher garnouille virtuelle, j'apprécie la distance (le recul) et le style (la recherche) qui caractérisent la plupart de tes billets, bien que ces deux éléments soient justement ce qui discrédite ton blogue aux yeux de certains petits morveux dogmatiques (pas assez de spontanéité, de fautes d'orthographe, de vécu, de direct).

    RépondreSupprimer
  11. Ouaip, mec ! C'est l'âge.

    Et content d'apprendre que je pourrai moi aussi te rosser aux cartes sans que tu cesses de sourire...

    RépondreSupprimer
  12. Ouais... mais il est où notre plaisir s'il perd en souriant?

    RépondreSupprimer
  13. Et Coyote, faudrait que tu commences par te joindre à nous plus souvent.
    Ça fait une paye, non?

    RépondreSupprimer
  14. Merci "Anonyme", j'ai hésité mais j'étais trop paresseuse pour chercher...

    RépondreSupprimer
  15. Moi j'ai bien aimé ce billet.

    Un site vraiment super :

    http://protectkid.blogspot.com/

    J'ai adoré

    Claude G.

    RépondreSupprimer
  16. Le « site vraiment super », c'est soit un canular, soit le blogue de l'être primaire qui s'acharne à laisser des commentaires plein de haîne sur le blogue de Prof Maudit.

    RépondreSupprimer
  17. Goûter mon café le matin, m'apercevoir que j'ai oublié le sucre. Je suis content, maintenant je me rappelle pourquoi je le préfère avec le sucre. J'en mets un et je souris. Ca va être bon... :-)

    RépondreSupprimer