mardi 21 novembre 2006

Le Courrier du professeur

Avant les tremblements de terre, les chiens hurlent; avant les tsunamis, les animaux courent se réfugier dans les collines; avant les fins de session, les étudiants ont des excuses accompagnées de basses flatteries. Ça me permet de vivre sans calendrier et quand les lettres d'étudiants en détresse rappliquent par dizaine dans ma boîte de courriel, je sais qu'il est temps de faire ma liste de cadeaux de Noël.

Je vous épargnerai les classiques de la grand-mère qui meurt, de l'imprimante en panne et de la petite soeur qui a enregistré des MP3 par dessus la copie du travail sur la clé USB (remarquez ici combien "le chien a mangé mon travail" a évolué...) Mais hier, j'ai reçu ce message. Je crois que c'est un des meilleurs depuis longtemps. Tout d'un pain, sans accent, comme cela. Savourez!

"Bonjour Daniel, je m'excuse pour les classes que j'ai manque. Recemment, sur l'internet, j'ai perdu 10,000$ dans un cas de fraude quand j'ai achete un auto qui n'existait pas. Sans besoin de mentionner, je n'ai pu d'argent. Mes classes sont tres important mais apres ce desastre de fraude j'ai pris un emploi extra et ca fait que je ne peut plus alle a la majorite de mes cours. Quelques cours ne sont pas aussi important mais j'aimerais faire tout possible pour passer le francais car j'ai coule ma premiere cours de francais avec [bip!]. Si vous avez un peu de temps supplementaire, ca serait tres gentil si vous pouvez me repondre avec les dates importants: mon discours oral, la date du deuxieme test lecture, et les autres dates importants pour que je puisse prendre des journees malade a mon travail et venir en classe. Je n'ai pas encore lu [le livre] mais je comprends qu'il va avoir un composition finale ou quelque chose de sorte. Si vous pouvez m'envoyer les details et les details des autres choses que j'ai manquees ca m'aiderait beaucoup. Vous enseignez le francais meilleur que tous mes profs jusque maintenant et je n'aimerait pas baisser votre moyenne de classe. Merci beaucoup, c'est tres important pour moi."

12 commentaires:

  1. Il a au moins gagné 10/10 en écriture scénaristique.

    RépondreSupprimer
  2. Visiblement, il a absolument besoin de tes cours de français...

    RépondreSupprimer
  3. Monsieur Rondeau, on le sait bien que vous avez écrit cette lettre vous-même. Ce n'est pas beau de dénigrer les étudiants, et surtout de parodier ce pauvre Zhom sans défense.

    RépondreSupprimer
  4. Cher(chère?) la(le?) laborantin(e?), vous êtes bien placé(e) (surtout la laborantine!) pour savoir que ce n'est là qu'un pâle reflet de la réalité que nous offrent nos chers étudiants à chaque fin de session. Malheureusement, je n'ai ici rien inventé. J'aurais sincèrement bien aimé l'avoir fait.

    RépondreSupprimer
  5. Ha ! ha ! ha !

    (Ces éclats de rire bien gras et spontanés te permettront de comprendre que le précédent commentaire provenait DU Laborantin.)

    RépondreSupprimer
  6. L'important à retenir ici, c'est que j'enseigne le français meilleur que tous ses profs jusque maintenant.
    Hein?! Hein?!
    Plus personne ne pourront rirer de mon pédagogique!!!

    RépondreSupprimer
  7. Moi je trouve ça empathique qu'il s'inquiète pour ta moyenne de classe.
    Et l'empathie est une qualité qui se perd, disons-le!

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour
    Moi aussi, j'ai éclaté de rire sur le fait qu'il ne veut absolument pas baisser la moyenne de la classe. C'est excellent.

    RépondreSupprimer
  9. Baisser la moyenne de classe...

    Haaaa!!!
    Comme c'est bon!

    En 11 ans, c'est de loin la plusse meilleure excuse de têteux que j'ai lue/entendue, rapport à la grand-mère qui a mangé la clé USB effacée du chien.

    Justement, parlant de...,
    Faut surtout pas effacer ça.
    Jamais.
    Prospérité oblige.



    Ils auront bien notre peau, mais nous vaincrons, Camarade!

    RépondreSupprimer
  10. Je ne me ferais pas trop de souci pour celui là, français ou pas... Mais pourquoi ne pas faire de la lettre d'excuse un module pégagique?

    RépondreSupprimer
  11. Daniel, vous tu semblez professeur extraordiaire être.

    RépondreSupprimer
  12. Ayant le plaisir, moi aussi, d'enseigner au collégial, j'ai eu la chance d'entendre et de lire un florilège des plus imaginatifs d'excuses, mais il faut reconnaître que ce message est dans les beaux spécimens que j'ai vus.

    Du coup, je vous l'envierais presque! ;-)

    RépondreSupprimer