lundi 22 mai 2006

Attention, je vous écoute...

«La télé dénivelle par le bas.»
Virginie Larivière

12 commentaires:

  1. Surtout par le bas bleu dans les sandales brunes.

    RépondreSupprimer
  2. ah. et moi qui croyait qu'elle dénivellait par le haut? Fichtre.

    RépondreSupprimer
  3. Ça dénivelle surtout par le caniveau...

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.

    RépondreSupprimer
  5. Re-fichtre!

    La souris ne sait probablement pas qu'un lapsus est un acte involontaire. Elle ne sait probablement pas non plus que ma démarche, elle, l'était. Ne pas partager mes opinions (que la souris ne connaît pas) est un droit. Prétendre que ma démarche est un lapsus est une calomnie.

    La fille qui croit que le gars qui a violé et assassiné sa soeur à cause des films violents à la télé. (comme la souris l'a si lumineusement résumé...)

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.

    RépondreSupprimer
  7. Marie-Eve, je m'excuse (en fait non, je ne m'excuse pas), mais je trouve ton commentaire:

    déplacé
    ridicule
    blessant
    inhumain
    violent
    snob
    gratuit
    mesquin

    Et trouve des synonymes. En fait tu me déçois énormément, et j'avoue être un peu surprise que Dan n'est pas mis la hâche là-dedans.

    Que tu ne sois pas d'accord avec la démarche de Virginie c'est une chose, que tu t'adresses à elle comme si elle était une abstraction, un construit de la télévision s'en est une autre.

    Est-ce qu'on rabaisse nous ton drame en te parlant comme si t'étais une vulgaire chose qui peut-être souffre un peu!?

    Tabarnaque Marie, c'est d'êtres humains qu'on parle ici. Tu te prends pour qui? T'as perdu ton sens de la mesure à quel moment depuis dimanche dernier?

    Et s'il te plaît, ne me répond donc pas! Essaie de ne pas en rajouter...

    RépondreSupprimer
  8. La télé dénivelle par le bas, je suis d'accord, mais parfois le blog me fait penser à un mauvais reality show, qui dénivelle encore plus bas que le bas (et je ne parle pas de celui dans la sandale). :)

    Bonne journée à tous et toutes.

    ALex

    RépondreSupprimer
  9. Dès le premier jour sur ce blogue, je me suis promis de ne jamais effacer de commentaires autres que les miens, même s'ils sont très déplacés. Mais suite au dernier commentaire de Marie-Ève alias *la souris*, j'y songe sérieusement...

    À la défense de Virginie, je dirai seulement que sa démarche contre la violence à la télé était la réponse d'une enfant de 12 ans à la violence incroyable dont elle fut victime. Ça a permis de nous faire réfléchir, ce qui, visiblement, n'est pas le cas pour toi, Marie-Ève. Je te donne raison sur un point, Marie-Ève: la lutte de Virginie Larivière contre la violence à la télé manquait sa cible; elle aurait du viser la connerie, qui semble faire plus de ravages...

    Un jour, Marie-Ève, tu te reliras avec un peu de recul. Ce jour-là, j'espère que tu seras un peu gênée.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.

    RépondreSupprimer
  11. Gênée, jamais. Je ne m'excuserai pas d'être humaine et d'avoir tort ou de mal m'exprimer, à l'occasion.
    Catherine, Dan, vous me connaissez assez pour savoir que je sais assumer ce que je fais et ce que je dis.

    D'ailleurs, je l'écris ici pour ne pas avoir l'air de me sauver après avoir écrit des conneries:

    1)Je la croyais plus vieille que moi à l'époque.

    2)Ce n'est pas parce que je suis contre sa démarche que je suis insensible à ce qui est arrivé. Je n'aurais pas assez d'un blogue entier pour expliquer ce que ça me fait en dedans quand je pense à des crimes crapuleux comme celui-là, ou comme celui envers Sandra Gaudette.

    3)Je règle le problème à la source; j'ai effacé moi-même les commentaires, d'abord parce que je vous aime et que je vois que ça vous a fait de la peine.

    4)Mon premier commentaire était bitch. Je l'avoue. En plus, je ne la connais même pas personnellement, cette fille-là. Ça n'excuse pas ce que j'ai dit, mais nous sommes des millions sur cette planète à dire n'importe quoi sur des personnalités publiques sans penser qu'un jour elles tomberont sur nos écrits.

    5)Sa réplique tout aussi bitch (méritée, sans aucun doute) m'a surpris et m'a fait exploser parce qu'elle a touché une corde sensible(chacun son tour!)... j'ai garoché en une ligne un opinion qui se disserte en plusieurs pages et j'ai été délibérément méchante, pour me venger de l'insulte. C,est chien, hein? Oui! 5 minutes plus tard, j'étais calmée, mais déjà sur le chemin du travail. Sinon, je l'aurais effacé avant qu'il puisse être lu.

    6)J'ai moi aussi mes moments où je dis des conneries qui font chier. Vous avez le droit d'être déçus. Mes propres "coches" me déçoivent moi-même, parce que ça donne des choses comme ce qui est arrivé ici.

    7)Ce qui s'est produit ne s'efface pas en pesant sur "delete". Techniquement, on doit apprendre de nos erreurs et de celles des autres, celle-là va me rappeller que j'écris dans un "lieu" public et surtout, de calmer mes petits nerfs avant de répliquer à quelque chose qui me choque.

    Si ça vous empêche vous-même de dire quelque chose de méchant un jour, bien ça aura toujours bien servi à ça en plus.

    8)J'espère qu'après avoir digéré le tout, vous ne garderez pas de rancune envers moi.

    9)Pis si Virginie me lit: JE M'EXCUSE.

    RépondreSupprimer
  12. *S'cusez pour les fautes d'orthographe et pour le post supprimé. La première version n'a pas sorti comme je le voulais alors je l'ai réécrite.

    RépondreSupprimer