mardi 25 avril 2006

Avant le souffle

À la porte se bousculent des étudiants. C’est la litanie des maladies asymptomatiques, des faux billets de médecin achetés au noir, des grand-mères qui décèdent inévitablement deux jours avant les examens, des virus informatiques brutaux et autres chiens affamés pour justifier les travaux non remis, les examens manqués. On me supplie, on me jure que c’est la première fois. Un vague mal de tête rôde. Plus tard, dans le corridor, je serai Bozo si j’ai accepté, Hitler si j’ai refusé. Aujourd’hui, je mène le IIIe Reich…

Sur le bureau, un vieil ordi fatigué, trois piles de travaux à corriger, une tasse de café qui trône sur un cerne vieux comme le cégep. J’en prends une gorgée pour la recracher aussitôt. Les Finlandais ont un dicton qui dit que le café froid rend beau. Moi, ça me donne des goûts d’invasions. Je cherche des yeux une Pologne. Où sont les Polognes quand notre jour est venu pour marquer l’Histoire?

Dans mes poches, des clés séparés en trousseaux différents. Je ne mélange pas celle de l’auto, celle de la maison et celles du collège. Fort pratique pour chercher ses clés trois fois plus souvent au cours d’une journée. Fort pratique pour s’impatienter.

Sur la table basse, des chemises jaunes pleines de Post-It, de rappels, d’indications pour ceux qui me remplaceront à pied levé quand le téléphone m’annoncera l’ouverture des barrages, la perte des eaux, l’inondation. Alors, j’irai souffler à l’hosto. Ici, pour l’instant, l’air est à la fois léger et lourd. Je suis au feu rouge, et dans l’autre sens la lumière est jaune depuis un moment déjà.

Personne ne m’avait dit que 9 mois en duraient 10, que «d’une seconde à l’autre» signifiait interminablement, que la vie mettait tant de temps avant de respirer.

24 commentaires:

  1. ça me rappelle un éditeur qui me disait que j'aurais des nouvelles sous peu.
    ça aura duré un peu plus d'un mois pour ma part.

    ***

    Hitler, il a sûrement dû en défoncer quelques-uns des barrages, non ?
    Qu'attends-tu ?

    RépondreSupprimer
  2. Dan,

    Je ne t'écris pas souvent, mais je te lis tous les jours, quand tu nous fait l'honneur d'écrire quelques lignes.

    Je pense à toi et à Dame V, je suis de tout coeur avec vous.

    Phébée
    -xx-

    RépondreSupprimer
  3. Les histoires d'horreur des étudiants, ça fait Pologne feu...

    RépondreSupprimer
  4. C'est fou comme nous aussi on attend par ricochet... Je vais voir à tous les jours, la curiosité qui me brûle : pis, c'est-tu aujourd'hui le grand jour?
    Good day and good luck!

    Une certaine jojonana

    RépondreSupprimer
  5. Lâche pas conquérant. À défaut de Pologne il y a quelque chose comme un Nouveau Monde qui s'approche même à petits pas lentement.

    RépondreSupprimer
  6. je ne sais pas si c'est seulement moi mais je pense que le café froid a, pour des raisons inexpliquées, une température inférieure à la température de la pièce.

    RépondreSupprimer
  7. On n'a alors qu'à prendre conscience que ladite date ne provient que de moyennes basées sur d'autres moyennes ! C'est bébé qui décide quand il a le goût de partir en voyage ! Et quel voyage ! Il faut être à point pour s'y lancer !
    Bonne correction ! :)

    RépondreSupprimer
  8. Kafka: il est vrai que les tirs de barrages viennent après la prolongation!
    Phé: Oula! Ça fait longtemps (beaucoup par ma faute). J'espère que c'est toujours l'amour cheuvous...
    Jojo: Une autre revenante!! Alors, ce BBQ longueuillois, ça arrive?
    Pat: Tu sais, les histoires des étudiants ne sont jamais très nettes... Des histoires qui slave(nt) pas... (ouf!)
    Polyiste: J'avais jamais vu ça comme ça... Le café serait donc comme les pieds?
    Cath: À petits pas, tu dis?... À voir grimacer la mère, je dirais que c'est à grands coups de pieds!
    Joëlle: Le bébé est à point. Nous, on est cuits! (je vous laisse le jeu de mots avec cru)

    RépondreSupprimer
  9. Tu n'es certes pas seul à trépigner! J'ai vu quelques-uns de tes amis cette fin de semaine, tous dans l'expectative. C'était beau à voir! Un après l'autre, à mesure qu'ils se rajoutaient: "Pis, est-ce que quelqu'un a eu des nouvelles de Dan?" "Non, on attend!" Alors, allez, tout le monde ensemble, on fait le petit chien pour encourager Mini-Dan-V à sortir!

    RépondreSupprimer
  10. Je connais des femmes dont l'accouchement a pu être provoqué par de l'huile de ricin. Celle-ci en stimulant l'intestin, stimule aussi l'utérus. Le problème c'est que la maman doit passer un certain temps à la toilette, ce qui peut retarder le départ si celui-ci devenait urgent. Par contre tous les utérus ne sont pas aussi sensibles et certaines mamans n'ont que les inconvénients sans avoir la possibilité d'accoucher tout de suite après.

    RépondreSupprimer
  11. Ça fait Pologne feu,
    mais ça dure longtemps...
    Trouvez l'erreur!
    J.R.
    P.S. Très bon, Pat!

    RépondreSupprimer
  12. Ĵ'adore le commentaire de Dan... à propos de défoncer les barrages!! Je n'osais point te le suggérer... Pour le reste, faut s'habituer vite aux petits. Ce sont eux qui mènent, ils décident même de la date de leur premier souffle, faut le faire tout de même. Pour ce qui est de nos crapauds d'étudiants, vivement qu'ils aillent patauger dans leurs étangs... (hi!hi!)

    RépondreSupprimer
  13. Dan, tu peux te dire que le jour où le barrage cède, c'est assurément ta chute en tant que IIIe reich et t'auras jamais vu un empire se bâtir aussi vite que l'empire Romane le fera...;-)

    RépondreSupprimer
  14. Les faux billets de médecin, c'est connu? Moi qui ai osé la manoeuvre dans mon ancienne vie d'étudiante... J'ai honte.
    Mais, Dan, tu devrais nous raconter quel genre d'étudiant tu étais toi-même!

    RépondreSupprimer
  15. L'excuse la plus bidon qu'une étudiante m'a servi cette session : « Je n'ai pas pu me présenter à ma reprise d'examen, il y avait des rénovations à la maison... ».

    Qui dit mieux ?

    RépondreSupprimer
  16. Pascale: L'empire Romane! Elle est excellente!! D'ici là, je latin. (in/en... elle est meilleure si vous la prononcez avec un accent hexagonal);

    Lady: Connu, tu dis? Moi-même j'utilise ça pour justifier mes absences auprès de mon patron! Pour ce qui est de moi-étudiant, un jour je raconterai. La seule chose que je peux dire pour l'instant, c'est que m'avoir aujourd'hui comme étudiant, je m'haïrais!

    Mo: Bonne idée!!Kafka et qqs autres pourront y ajouter du leur. Cette session, j'ai eu droit à une gastro (qui justifiait 2 semaines et demie d'absence! Une gas-trop), un voyage en Jamaïque "de force"(sic!) payé par les parents, et un magnifique "j'avais un devoir de math en retard à remettre". Au département, un prof a eu droit à "j'ai eu une crevaison" avec... une attestation du garagiste!

    RépondreSupprimer
  17. Allez! On en veut d'autres! Et je veux tout savoir de Daniel Rondeau, étudiant en littérature!

    RépondreSupprimer
  18. Aujourd'hui, dans mon boulot, je n'ai plus qu'une seule excuse: c'est touours la faute à l'ordi. Ou à la connexion Internet...

    RépondreSupprimer
  19. Ben moi je l'ai mis sur mon site, mais ma meilleure cette session c'est «J'ai du aller faire mes travaux ailleurs. Ce qui fait que mon état de santé ne repond pas présentement.» Le e-mail se terminait par «Merci et bonne compréhension»...

    RépondreSupprimer
  20. Et dis donc, ta petite M. Rondeau, elle tient à ce qu'on ait un anniversaire de plus dans l'agenda au premier mai? C'est parce que ça rentre pu déjà!

    RépondreSupprimer
  21. Lady: linguistique, pas littérature; j'ai appris le pourquoi, pas le comment...

    Cath: On s'enligne là-dessus. Ma fête sera reléguée aux oubliettes... Ou bien la petite se demandera pourquoi papa fête si fort avec Pat et Jeff...

    RépondreSupprimer
  22. Va falloir aller fêter avec le père à J-F astheure !

    RépondreSupprimer
  23. J'ai toujours l'impression que vous êtes à l'hôpital quand il n'y a pas de réponse au téléphone.

    Vous avez déjà visité l'hôpital 3 fois cette semaine!

    RépondreSupprimer
  24. Qui aurait dit au Cégep dans le temps qu'on pourrait suivre ta vie pas à pas comme ça et surtout que tu deviendrais le 3e de la gang à devenir père!!!...Bonne chance Dan, je pense à toi,

    Magalie

    RépondreSupprimer