mardi 21 mars 2006

Toute une vie entre 9 et 2

Comme j’ai un mémoire de maîtrise qui se couvre de poussière sur une tablette de la bibliothèque de l’Uqam, mon nom est répertorié dans la liste des ouvrages qui y sont disponibles. Sous mon nom, il y a la plus brève des biographies : 1969 - _ _ _ _.
Une date, un tiret, quatre petits espaces. Des espaces qui attendent un verdict inévitable. Quatre espaces qui s’arrêtent de tourner tranquillement, un à un, comme les roues d’une vidéo poker. Sauf qu’à la place des citrons, des cerises et des bars, il y a des chiffres… 2 0 _ _. Jamais espaces m’ont paru si angoissants. Quelque part, dans la mémoire d’un ordinateur, le vide sur lequel s’étend mon avenir rétrécit.

Une fois les quatre espaces remplis, mon année arrivée, le pire restera le tiret. À lui seul, il résumera toute ma vie.

11 commentaires:

  1. Tiret en enfer que j'serais pas surpris !

    RépondreSupprimer
  2. Ben voyons, Dan en enfer...

    Il est tellement mauvais joueur au Poker, que même s'il allait jusqu'à miser son âme sur la table de cuisine, le diable refuserait de suivre tellement c'est plate comme game !

    RépondreSupprimer
  3. Mauvais au poker?...
    Je ne me rappelle plus: avec combien t'es parti l'autre soir?
    gnak! gnak!

    RépondreSupprimer
  4. Sur quoi au juste tonostie de mémoire?

    (*scuse, j'avais le goût de sacrer)

    RépondreSupprimer
  5. Mon mémoire serait logiquement à la faculté que j'oublie. Mais à l'Uqam, ils n'ont pas de facultés, que des départements, alors je m'en souviens un peu. Un truc hyper emballant du genre «Réaction d'apprenants adultes en langue seconde face à divers types de correction à l'écrit». Ou quelque chose dans les mêmes eaux. À endormir un insomniaque. C'est d'ailleurs à la vitesse d'endormissement qu'on attribue les notes. Ça devait être plate, car j'ai bien réussi...

    RépondreSupprimer
  6. Ça fout la chair de poule, ce tiret-là. En langue carrée, on peut même dire que ça fesse dans le «dash».

    RépondreSupprimer
  7. Je comprends... il y a 5 ans de cela je faisais le ménage du bureau de mon grand et vieux patron et parmit ses papiers, je suis tombée sur un certificat de décès de quelqu'un de sa famille probablement. C'est peut-être fou, mais je n'avais jamais réalisé avant ce moment-là qu'on n'avait pas juste un certificat de naissance! Et que notre certificat de décès, on ne l'aurait jamais à traîner dans nos paperasses... Ça m'a angoissé tout le restant de la journée!!! :)

    RépondreSupprimer
  8. Ni Arobas ni Double-Barre Oblique. Rien qu'un tiret, des barres de soulignement en attente. Point de suspension, seul un point seul. Final. Point net.

    RépondreSupprimer
  9. Mon premier message...

    Outch! Ça fait réfléchir. Surtout quand t'es comme moi pis que tu te demande : il y a quoi après? Pis si y a rien, ben pourquoi j'ai vécu? Je sers à quoi? J'ai servi à quoi? Etc, etc, et ça n'en finit plus, jusqu'à ce que je me claque une crise d'angoisse!

    RépondreSupprimer
  10. orchidee si on se pose ces questions on fait rapidement ce qu'il faut pour que quatre chiffres apparaissent après le tiret

    RépondreSupprimer
  11. Tu sais Dan, ça me fait sourire de constater qu'il y aura une touche de moi dans ce tiret.

    Et je ne parle pas ici que de mes victoires au scrabble ou au poker...

    RépondreSupprimer