lundi 28 novembre 2005

Belles trouvailles!

J'étais en train de fuir mon monstre (pas ma petite déjà surdouée qui kicke du ventre, mais l'écriture d'un texte pour le Coïtus de cette semaine) quand je tombe par pur hasard, coincé entre deux trucs poussiéreux, sur un petit livre rouge. Bonheur! Moi qui croyais l'avoir perdu à jamais!!! C'est Daniel (mon cher collègue et précieux ami) qui va être content!

Dans ce petit bouquin, Daniel et moi avons colligé coquilles, boulettes et autres amusantes citations relevées ici et là dans les travaux d'étudiants. Des dizaines voire des centaines de citations amusantes dont certaines datent de 1997, de quoi nourrir ce blogue jusqu'en juin 2012...

Allez, quelques unes, juste pour rire. Je vous avertis, je les recopie telles quelles.

«Fajardie est né en 1947 (...) Question de prendre un peu d'expérience, il décida de prendre part à la Révolution française avant de commencer à écrire.»
Chérie, je vais faire un peu la révolution et je reviens en fin d'après-midi!

«L'histoire nous est racontée de sorte à ce qu'elle se déroule au fur et à mesure qu'elle se passe.»
Rien de pire qu'une histoire qui est rendue à la page 122 alors qu'on n'en est qu'à la page 20.

«La vieillesse devient une maladie et grand-mère meurt.»
Ça, c'est juste beau...

«Après des années, les jumeaux grandissent.»
Pouf!

«Depuis des siècles, les gens ressentent le besoin de croire qu'il faut savoir lire. (...) On a t'il besoin de savoir lire?»
Lire, je ne sais pas. Écrire par contre...

«La femme de Henri Napoléon est massacrée à mort par un tournevis (...) et elle fut aussi violée.»
L'histoire ne dit pas par quel outil.

«C'est souvent ce que l'on cherche pas qui nous tombe sous les bras!»
Moi, j'ai connu une femme qui ne cherchait pas de poils.

«Kristof a en son actif de nombreuses pièces de théâtres, dont Hier, qui est, en plus, un roman.»
Un 2 pour 1.

«Kristof est née en hongrois.»
Poustijik! Pouuusjitik! Pouuuuuuuuustijik! Tadamtijik! Ouintijik! Ouintijik!

«Les frères viennent en aide à leurs problèmes!»
Merci d'être venu; ça va bien depuis deux jours et je ne sais plus quoi faire...

Bon, j'arrête avant de vous tanner. Mais permettez-moi de continuer la lecture de mon bord...

12 commentaires:

  1. Nous tanner? Ben voyons! Moi, je suis pliée en deux!
    Nous tanner... Au contraire, tu m'as laissée sur mon appétit. Encore! encore! encore!

    RépondreSupprimer
  2. Fort savoureux :)

    Si j'enregistrais tous les lapsus que je fais en une journée je pourrais entrer dans la course entre toi et Catherine ... Je n'ai de cesse d'inverser les mots, c'est épouvantable. La plupart du temps je ne réalise même pas ce que je viens de dire ... Oh la la...

    RépondreSupprimer
  3. D'accord avec mamelle. J'ai les larmes aux yeux. Ouf! C'est un plaisir. Et tes commentaires avec! Ah, je viendrai m'y retrouver par jour de mauvaise foi pour me dilater la rate et oublier d'être scre gne gne.

    RépondreSupprimer
  4. je suis en pleine marée de dissertations.
    je corrige avec mon fichier perles 2005 ouvert sur Word.
    je vais, moi aussi, en partager quelques-unes avec vous d'ici deux semaines, promis.
    Daniel, tu m'as scoopé.
    by the way, pas de hockey pour moi ce soir encore. Pneus d'hiver oblige.

    RépondreSupprimer
  5. Quand t'es massacrée à mort, t'es beaucoup morte!! :)

    Il y a plusieurs erreurs par phrase... c'est «riche».

    RépondreSupprimer
  6. Excellent. Ces perles sont très intéressantes.
    Ma blonde enseigne en secondaire 1. Pour l'instant, c'est surtout le génie de la locution circulaire qui prime : « Je n’ai pas aimé ce livre parce que c’est un livre que je n’ai pas aimé. » Clair, logique, succinct.
    Mais, je suis heureux de bénéficier de cette analyse du Grand cahier, car je réalise maintenant combien j’avais aimé le fait que : «L'histoire nous est racontée de sorte à ce qu'elle se déroule au fur et à mesure qu'elle se passe.» Ah! le génie de Kristof, née en hongrois! Les Hongriesses sont fortes, décidément!
    Récidivez, M. Rondeau!

    RépondreSupprimer
  7. Hum...je suis curieuse, il se trouve peut-être une citation à moi dans ce receuil. Tsé un cours à 8h le matin, peut-être que j'avais de l'inspiration. :)

    RépondreSupprimer
  8. bon ca va mal...je veux dire recueil. Pour ma défense il est presque 8h du soir...ouf

    RépondreSupprimer
  9. M. Rondeau, excusez l'utilisation de votre blog afin de livrer ce commentaire personnel à la fille, là:
    =====================
    Ève: méchantes excuses!
    Surtout de savoir que tu délires plus à 20 h qu'à 8 h!
    Imaginez à 22 h!

    Imaginez une semaine!



    Imaginez une session...
    [M. Rondeau méritait sa paye!]

    O.K. Je me tais.
    J.R.
    =====================
    P.S. Excellentes coquilles (et les palourdes sont pas pires itou).

    RépondreSupprimer
  10. Oui!!!!!!!!
    Je suis content (zé heureux)!


    Ma préférée:
    «La femme (...) est massacrée à mort par un tournevis (...) et elle fut aussi violée.»

    Ha ha ha!
    Merci Dan! Merci Cahier rouge!


    Daniel Gosselin

    P.S. Si ça peut inciter deux trois étudiants à se relire... (?)
    Yeah! Sure!

    (Tcheck ben, ils font t'accuser de les ridiculiser, de ternir la réputation de leurs soi-disant pseudo-vaillants efforts...)

    RépondreSupprimer
  11. Hé oui dr julius, une session complète...si vous êtes qui je crois... bien vous êtes autorisé à commenter.
    à la prochaine

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour cette instant de rire intense dans une soirée grisâtre! On en veut encore!

    RépondreSupprimer