vendredi 15 juillet 2005

À quel âge le vent tourne-t-il?

Agir à 10 ans comme si on en avait 20 est asocial...
Agir à 20 ans comme si on en avait 20 va de soi.
Agir à 30 ans comme si on en avait 20 est louche...
Agir à 40 ans comme si on en avait 20 est immature...
Agir à 50 ans comme si on en avait 20 est ridicule...
Agir à 60 ans comme si on en avait 20 est pathétique...
Mais agir à 80 ans comme si on en avait 20 est louable!

2 commentaires:

  1. Ça vaut certainement un petit commentaire insignifiant:

    Quel malin ce Rondeau!

    Vieillir c'est bien, même pour les ronds dos.


    Ps: je promets de pondre un commentaire pas entièrement ridicule d'ici la fin du mois.

    RépondreSupprimer
  2. Cela me rappelle un texte de Pierre Bourgault (La Culture. Écrits polémiques t.2, p.314, PCL, 1996) :

    «À vingt ans, on exige la liberté d'être avec tous. À cinquante, on se contente de la liberté d'être avec soi-même. À vingt ans, on exige la liberté de voyager à travers le monde pour tenter d'y découvrir la vérité des autres. À cinquante, on n'en finit plus de voyager chez soi à la recherche de sa propre vérité. À vingt ans, on voudrait tout faire en même temps et tout obtenir d'un seul coup. À cinquante, on cherche le temps de ne faire qu'une chose à la fois et on rêve de n'obtenir que ce qu'on a découvert d'essentiel.»

    RépondreSupprimer