mardi 26 juillet 2005

Gueule des bois

Bon, je vous laisse. Une semaine. Question d'aller écouter mon acouphène dans le bois.
À voir la glacière 890 litres, la valise(!) de Dame V. et la bouteille de vinaigre balsamique qui fut l'élément prioritaire dans la boîte de denrées, j'ai le camping de moins en moins sauvage et le cul de plus en plus douillet.
J'espère juste que le feu de camp s'allume et s'éteint en tapant des mains...
Au revoir, civilisation!

3 commentaires:

  1. J'adore le camping,mais dans une chambre d'hotel,climatisée et sans moustique.

    L

    RépondreSupprimer
  2. "aller écouter mon acouphène dans le bois"

    cette phrase est vraiment belle...

    RépondreSupprimer
  3. Arghh, c'est long une semaine...

    RépondreSupprimer