mercredi 13 juillet 2005

Attention, je vous écoute...

«Quand j'ai su qu'elle était née en 1980, ça m'a donné un bout de vieux!»
Jean-François Domingue

7 commentaires:

  1. Ça aurait pus être pire, ça aurait pus donner "un goût de vieux"... brrr!

    RépondreSupprimer
  2. C'est plutôt la fille qui aurait pu garder un goût de vieux... ;) Parole de cuvée 1980!

    RépondreSupprimer
  3. Je réfléchis sérieusement à savoir si la tendance peut s'inverser...

    Est-ce que quand je regarde vos années de naissances ça me donne les bouts jeunes?

    ***

    La cuvée 1979 va aller prendre l'air parce qu'elle se bouchonne elle-même là!

    RépondreSupprimer
  4. D'ailleurs, chère Sauterelle, je crois que Jean-François parlait de toi à ce moment.

    ***

    Moi je dis qu'un goût de vieux d'un bout de vieux, ça reste dans l'ordre des choses. Un goût de vieux d'un bout de jeune par contre...

    Et pour mettre les choses au clair, on ne dit pas un coup de vieux, mais un coup d'expérience! Parole de cuvée 1969.

    RépondreSupprimer
  5. Bout de vieux ou bout de jeune, l'important est de tenir le bout!

    Bon, je vous laisse, j'ai un bout de barre...

    RépondreSupprimer
  6. Très cochon, comme réflexion...
    genre style point commme:
    "Ça m'a [re]donné [mon] [p'tit] bout de vieux"
    J. jmecomprends R.

    RépondreSupprimer
  7. En viendre à bout... À la lumière de vos commentaires, je comprends maintenant mieux l'expression!

    Dan, t'aurais pu attendre que j'arrête de rire. En la disant celle-là, juste à voir ta face, je savais que je n'y couperais pas (la chandelle par les vieux bouts). Bout-en-train,va! ;-)

    RépondreSupprimer