jeudi 16 juin 2005

Mais monsieur, vous comprenez ce que je veux dire...

Parfois, dans les travaux d'étudiants, il y a des fautes, des tournures géniales. Je vous fais part de quelques unes de la cuvée hiver 2005. Notez: les phrases sont retranscrites telles quelles.
Amusez-vous bien!


Le style du livre manque quelque chose à désirer.

(Logique implacable.)

Ça vient à un balancement de neutralité où il n’y a plus de pour et contre.
(Ça, c’est zen!)

Le fait de d’avoir écrit le roman en plusieurs petits paragraphes emporte le lecteur dans une profonde aspiration de pourchasser sa lecture.
(Taxi, pourchassez cette lecture!)

Le personnage habite sa vie normale.
(Mais attendez qu’il déménage...)

C’est un roman qui fait son affaire de plaire le lecteur.
(Il a toujours fait ce qu’il voulait, ce roman...)

Au courant du livre, j’étais sur des montagnes russes d’émotions et peu après, dans des vallées précipiteuses.
(Allez, dépêche-toi de tomber!)

La narration est impeccable et le roman ne serait pas si fort sans sa présence.
(J’ai lu un roman sans narration une fois... Bof.)

Les livres qui ne sont pas réalistiques sont plus difficiles à comprendre car il faut avoir de l’imagination.
(Il en faut aussi pour corriger!)

C’est un livre génial que les lecteurs ne vont pas être capable de fermer. Même le lire une deuxième fois ne fera pas contanter ceux qui cherche les plus petites subtilités.
(Tu auras beau le lire, tu trouveras rien, je te dis; c'est trop bon!)

Même pour ceux qui ne lisent pas c’est plaisant.
(Les meilleurs livres sont toujours ceux qu’on n’a pas lus!)

Les chapitres courts donnent au lecteur un sens d’accomplir quelque chose.
(Par contre, les longs chapitres nous font perdre notre temps.)

Le style du livre est bien réparti.
(Juste un petit peu de temps en temps)

En plus, le temps, qui porte une grande importance, représente l’ordre chronologique.
(Ouah! Géniale, cette idée de l’auteur!)

Il prend la tasse de la jeune fille et recherche l’endroit exact où ses lèvres ont eu lieu. Il boit ensuite sur le lieu désire.
(Moi, mes lèvres ont lieu tous les vendredis. Et toi?)

J’adore le livre, je ne veux pas le déposer à terre.
(Ça me viendrait même pas à l’idée, c’est pour dire!)

Un jour, par erreur, il trouve la femme de sa vie.
(Ah zut!)

Ce roman est si bien écrit qu’il devient un best seller instantanément.
(Pouf!)

Alex ne sait pas ce qu’il veut car il est indécis.
(C'est une bonne raison.)

Le vieil homme a due s’occuper de sa défunte femme qui souffre de la maladie de la Zeileimer.
(Bouge pas, ma défunte, le temps qu’on se souvienne du nom de ta maladie.)

25 commentaires:

  1. Ah ben t'en as bien de la chance, toi dis ! quels talents ! j'aurais ptêt du être prof ?

    RépondreSupprimer
  2. rire! (oui je sais c'est un commentaire nul)

    J'ai un faible pour la 'profonde aspiration de pourchasser sa lecture'.

    Je vais d'ailleurs de ce pas pourchasser mon travail pour le mettre en tôle le plus rapidement possible.

    RépondreSupprimer
  3. Mais monsieur, enfin, tout ça c'est la faute du style..

    RépondreSupprimer
  4. Tu peux bien parler, toi qui "salis" mon blogue avec tes fautes... :)

    RépondreSupprimer
  5. Ya rien qui me fait autant rire devant mon ordi... Ça faisait longtemps que tu nous en avais pas servi. Merci!

    RépondreSupprimer
  6. Suite avec les perles du bac ;)
    Quel beau metier, t en as du courage, et de l humour!

    Merci!

    MamanNous3

    RépondreSupprimer
  7. On n'a qu'à placer les yeux là où les fautes ont eu lieu et on rit instantannément, pourchassant la prochaine citation !

    Savoureux tout ça !

    RépondreSupprimer
  8. Hahahaha ! J'adore tes étudiants ! Je ris encore tout seul. Je dois avoir l'air d'un gros épais à rire seul dans mon bureau ! (à bien y penser, j'ai peut-être l'air d'un gros épais pis je le sais même pas)...

    RépondreSupprimer
  9. C'est génial ça, s'occuper d'une défunte qui souffre.

    Mon ex belle-mère était prof de français... ça me manquait ce genre de festival de l'éloquence manuscrite! ha!

    RépondreSupprimer
  10. Délicieux. Je suis déjà tombé sur un livre qui s'intitulait "Perles d'élèves". C'était hilarant, mignon, et parfois très étrange...

    RépondreSupprimer
  11. Prof aussi, tombée sur ton blog par hasard (d'autres diraient « par erreur »). Voici le grand cru de ma session : « Au cours du couronnement du roi Louis XVI, la Terreur règne sur Paris par l'afflux de gens guillotinés sur la place de la Révolution ». Joli tableau, non ?

    RépondreSupprimer
  12. Bidonnant !
    Je vais sûrement vous en servir quelques-unes d'ici quelques jours.

    Des fois, on frise l'absurde.

    Pis après, les étudiants viennent nous voir, la mine déconfite, ne comprenant pas qu'on ne comprend pas ce qu'ils pensent avoir compris.

    RépondreSupprimer
  13. Franchement, la citation concernant la présence de la narration, me fait mourir de rire. Je suis certaine que je vais sourire commme une twit toute la soirée juste à y penser.

    Ma meilleure, à mon palmarès de correctrice c'était : "Il s'étais construit un habrit temporaire, pour peut de temps." Genre de phrase difficile à se sortir de la tête.

    RépondreSupprimer
  14. Je ne me lasse pas de ce genre de perles! Impossible à pasticher, des choses pareilles. Des vallées précipiteuses? C'est fascinant!
    Dis, tu enseignes en français langue seconde?

    RépondreSupprimer
  15. Ai remarqué que vous êtes quelques-uns, vous les profs, à laisser tomber des perles sur leur blogue.
    Si je n'étais si lâche, je créerais un blogue juste de perles estudiantines (mais obligatoirement authentiques), avec seulement le niveau d'enseignement et l'expéditeur.
    Genre.
    J.R.

    RépondreSupprimer
  16. J'ai hâte d'enseigner et de reçevoir ce genre d'humour à domicile!

    RépondreSupprimer
  17. Eh oui, chère Lady, j'enseigne le français, mais pas toujours langue seconde, au niveau collégial. Ainsi, plus de la moitié de ces perles sont d'étudiants francophones...

    RépondreSupprimer
  18. Excellent. Comme Catherine j'ai particulièrement savouré celle où il est question de "pourchasser" sa lecture.
    Je discuter hier justement avec une collègue qui corrigeait des copies de civilisation française. A la question : Qu'est ce que les romains ont exporté en France? (réponse atttendue : les vignes et les oliviers) un étudiant a répondu : le catholicisme.
    Joli non?

    RépondreSupprimer
  19. Habituellement je suis un fantôme sur ton blog mais cette fois je ne peux m'empêcher d'écrire mon commentaire...! J'ai toujours été fascinée par cette fabuleuse incompétence vis-à-vis de sa propre langue, vraiment, j'adore lire ces petits bijoux!!! Vite, je les envoie à mon père qui est prof d'espagnol et qui a eu aussi son lot de phrases-fou-rire! Pour terminer je vous en sert une à mon tour, (j'enseigne le piano), mais venant d'un petit pou de 8 ans (c'est plus pardonnable): "Moi, j'aime pas les asperges..." En parlant d'arpèges.

    RépondreSupprimer
  20. Fransisca : le coup des asperges, c'est vraiment trop chou !

    RépondreSupprimer
  21. Consolez-vous, chers profs de cégep : je vous prédis que les prochaines cuvées vous feront certainement sourire. Lu dans une copie d'élève : "Les filles peuvent tomber enceinte, les gars, y a moins de chance". À quand le premier spécimen enceint ?

    Quant à un blogue de perles, j'apppuie. Je corrigerai cet été et pourrai vous fournir de bons échantillons.

    RépondreSupprimer
  22. (rires)
    J'adore les perles moi aussi. Mais j'ai comme mission de les combattre : plusieurs de mes amis me demandent de corriger/améliorer leurs travaux; mes tarifs varient entre 10$ et 30$ (mais je pense les augmenter). Le bouche à oreille (à bouche?) se porte bien et je dois souvent me coucher aux petites heures! Mais ça paye la garde-robe et les sorties du week-end (et même des vacances). L'envers de la médaille : j'oublie mes propres travaux et je coule la moitié de mes cours.
    Bof.

    :)
    S

    http://www.20six.fr/Suki-Sx

    RépondreSupprimer
  23. Je veux simplement croire que c'est faux. Svp, c'est une blague non?

    RépondreSupprimer
  24. Hé.
    Pas de sots métiers, surtout "au noir".

    :)

    S.

    RépondreSupprimer
  25. Je les ai toutes lues et je ne crois pas être l'auteur d'une de ces phrases ma foi assez drôles. (Corrige-moi si j'ai tort) J'ai une demande spéciale à te faire: Peux-tu en mettre d'autres s'il te plait ?

    RépondreSupprimer