mercredi 2 février 2005

Marmotte, Dieu et petites filles

Aujourd’hui, la marmotte a vu son ombre. L’hiver durera encore six semaines. Puis viendra le printemps, reviendront les oiseaux. Il y a des hivers plus longs que d’autres et des petites filles qui ont hâte d'enlever leur manteau.

***

Avant-hier, Yvon a fait une chute. Il voulait aider sa fille Annick et son gendre dans leurs rénovations. Il s’est retrouvé à l’hosto, le corps fracturé, craquelé de partout. Mais la chute d’Yvon a surtout fracassé une façade fragile et toutes sortes de saletés longtemps oubliées dans les coins se sont appliquées à congestionner les vaisseaux, paralysant jambes et organes, menaçant cerveau et enfants. Le corps d’Yvon, depuis trop longtemps assiégé, ne pouvait contenir cette soudaine attaque, et la mort s’est glissée entre les tuyaux et les sérums, s’apprêtant à se mettre au lit. Annick pleurait beaucoup; comment? pourquoi tout basculait en si peu de temps? Les médecins, refusant l’irrémédiable, préféraient voir les hasardeux miracles opératoires. Sans véritables espoirs d’esquiver la mort, ils ont demandé à Annick d’accepter opérations, amputations et improbable guérison. Ils lui demandaient d’être Dieu alors qu’elle était redevenue une petite fille qui tenait la main de son père. Annick ne voulait pas être dieu.

Cette nuit, Yvon a abdiqué, et la mort, cette vieille salope, est venue se coucher près de lui. Yvon n’a pas eu à se faire opérer. Annick n’a pas eu à jouer dieu. Elle a pu accompagner son père dans son dernier rêve, et celui-ci est parti comme on souffle sur la flamme d'une chandelle, la main de sa petite fille dans la sienne. Parfois, tenir un enfant par la main réconforte davantage les grands que les petits.

***

Aujourd’hui, la marmotte a vu son ombre. L’hiver durera encore six semaines. Puis viendra le printemps, reviendront les oiseaux. Il y a des hivers plus longs que d’autres, et il y aura toujours des petites filles qui tiendront la main de leur père reconnaissant.

12 commentaires:

  1. Merci mon bel amour...
    Merci pour ta sensibilité...
    Merci de bercer avec tendresse le chagrin immense de mon amie...
    Merci d'avoir les mots si justes et le coeur si grand...
    Merci d'être là auprès de moi...

    Dame V

    RépondreEffacer
  2. La mort est une salope qui court trop vite, surtout quand la vie elle-même court après son souffle. Je suis de tout coeur avec vous...

    RépondreEffacer
  3. que l'honnêteté
    la pureté du coeur
    pour affronter
    ne serait-ce qu'avec des mots
    les dures épreuves
    de la vie la mort
    toutes ces saloperies
    parfois trop lourdes

    suis ému
    te remercie
    de ta grandeur d'âme
    qui s'exprime
    en toute humilité

    c'est ça être vraiment
    un humain
    je pense

    merci encore
    pour la vérité de ton texte

    RépondreEffacer
  4. Eh merde...

    Mourir.. Va encore. Faut bien. Tôt ou tard...

    Mais...Comme ça... Au milieu d'un quotidien souriant.
    Le faux-pas. On se relève. On se relève pas?
    Ça va pas, papa?

    PAPA...?

    Ahhh zut... Moins pour lui que pour elle (la petite fille). Lui, il est ailleurs.
    Il sait ou du moins c'est lui qui part.

    Le pire c'est ceux qui restent le long du quai de gare.

    Dis lui à Annick... Dis..
    Non, dis rien.
    Juste qu'on pense à elle.

    Sans la connaître.

    À elle. À sa main. Dans la main de son père.

    (Si j'étais sûr de l'adresse du mien, je lui ferais transmettre, pour qu'il soit bien acceuilli..

    " A/S Papa de... 3ième nuage Ouest,
    Code Céleste, G2V A7T

    RépondreEffacer
  5. Oui, c'est très touchant.
    J'aurai une pensée pour toutes ces petites filles dont l'hiver durera très certainement plus de six semaines cette année.

    RépondreEffacer
  6. bande de... touchée bis (excusez, mais là Tony + Bertrand + Galad), Catherine est achevée et retourne renifler dans son hibernation!

    RépondreEffacer
  7. Tu nous rappelles grandement qu'on est bien petits.

    Qu'on l'a été, qu'on le demeure.

    RépondreEffacer
  8. "Et on pleure, oui on pleure /la destinée de l'homme/ Sachant combien, même géants / tout petits nous sommes..."

    -Pierre Lapointe

    Je déteste les casseux (casseuses) de party, et la mort en est une des pires.

    RépondreEffacer
  9. marmotte,marmotte sort de ton petit trou j'ai envie de te fait plein de petits bisous riquidou ! et minidou kisou bibi loup ca va etre un jentille loup joue au bille sa tintimidera haha !

    RépondreEffacer
  10. margaux cambier abithat leuze en hainaut !22 mai 2006 à 13 h 20

    riquiquie petite sourie riquiquie qui pisse au lit hihi rie bien et flippe les nid des mimi ptit garçon humain jentille marmotte !

    RépondreEffacer