mardi 25 janvier 2005

Mémoire morte

Ça y est.
Depuis des années, je me dis que je devrais me faire des copies de sécurité de mes fichiers. Tout d'un coup. Mais je remets tout cela à demain, toujours. Et demain, c'est inévitablement un autre jour, jamais aujourd'hui.
Et voilà que mon ordinateur décide de s'éteindre. Sans me prévenir. Il est mort comme le boucher de l'annonce publicitaire, sans avoir le temps de me livrer le secret du bon goût de sa saucisse...
Je me suis tapé une dépression de deux jours.
Voilà, j'ai beau jeu maintenant. Je peux prétendre qu'il y avait n'importe quoi sur ce disque dur, et personne ne pourra dire que ce n'est pas vrai.
Vous n'avez pas idée du roman phare de la littérature contemporaine qui a été effacé...

11 commentaires:

  1. Je compatis.
    Le mien aussi est mort il y a une semaine... Un renouveau de la dramaturgie québécoise qu'il y avait dans ses entrailles, j'te dis pas!
    J'en pleure encore.
    L'homme est plus fort que la machine qu'ils vous diront après ça!
    Le prochain, il aura graveur cd et dvd et je mettrai des copies dans un coffre de sûreté de la banque.
    Tu devrais faire la même chose.

    On pourrait peut-être coter en gang??

    Prompt rétablissement ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Mort ? Vraiment mort ? Ça alors... T'es sûr qu'il n'y a rien à faire ? (Ici, l'éternelle optimiste qui parle...)

    J'ai quelques unes de tes nouvelles dans mon ordi. Je te les refile ? Et puis j'ai vu ta brique de papier l'autre jour. Tu veux de l'aide pour tout retaper ?

    RépondreSupprimer
  3. Merci Isabelle, j'aurai sûrement besoin de tes doigts!
    Eh oui, j'avais imprimé la plupart de mes nouvelles quelques jours avant l'incident...

    RépondreSupprimer
  4. oh oh ça me rappelle quelque chose. Mon amoureux qui écrit aussi s'est fait liquidé son travail une nuit d'orage. Il a patienté 3 ans avec son arbre mort jusqu'à ce que quelqu'un le renseigne sur un petit programme qui farfouille partout et récupère ce qu'il peut dans les limbes de l'ordi. lui a récupéré 75% de ses textes mais tout en vrac. il a fallut nettoyer et réordonner mais des fois ça fait du bien.
    Là il est parti voir le match au bar quand il rentre je me renseigne sur le nom du programme magique...
    en attendant faut surtout rien faire pas de formatage ça efface encore plus.
    allez courage.
    Adèle

    RépondreSupprimer
  5. Oui, mais... Tu avais l'intention d'en faire du feu. Le destin a décidé de cet holocauste. Tu peux maintenant partir sur de nouvelles bases, débarassé de ces manuscrits que tu avais sûrement envie de terminer... Un nouveau monde s'offre à toi, sans squelette dans le placard!
    (N'importe quoi pour te remonter le moral)

    RépondreSupprimer
  6. oh la que je compatis, étant une compulsive, j'ai plein de backup, mais au dernier crash j'ai perdu mes archives outlook, tiens, ça j'avais pas pensé au backup.
    Six mois avant mon histoire d'amour était partie en fumée. Après le crash j'avais même plus les traces de nos correspondances. Pfff...
    À l'ère de l'informatique l'archivage devient le syndrome de nos (mes!!!) angoisses les plus irrationnelles. Prompt rétablissement

    RépondreSupprimer
  7. Hum... ça arrive à tous, apparemment. M'est arrivé y'a un mois. Et c'est vrai: c'est une chance, difficile à reconnaître, mais une chance, que de recommencer à zéro. Une tape dans le dos. -- un nouveau lecteur.

    RépondreSupprimer
  8. C'est vrai. JP a raison.

    Truc : conserve ton vieux disque dans ta bibliothèque. C'est comme si tu avais tous tes écrits sous la main, mais que tu n'avais accès qu'au côté blanc, verso des feuilles. Ça semble moins tragique comme ça, non ?

    Sans blague, bonne chance pour ta récupération.

    RépondreSupprimer
  9. Nom de djeu, mais vous avez donc tous des PC? Achetez un mac, et fini les problèmes de bug, de perte, de virus, de problèmes quoi. Un mac, c'est éternel.

    Mes premiers poèmes (vers les 10 ans) sont toujours sur le Macintosh Classic de ma mère. Ils ont essayé de les effacer à coup de batte et de formatage, mais rien n'y fait.

    Mort au PC.

    RépondreSupprimer
  10. Décidément, ces pertes de mémoire sont une épidémie de ces jours-ci, et ce, jusqu'aux textes qu'elles nous inspirent !
    Bibi Aventurière (compatissante)

    RépondreSupprimer
  11. c'est re-adèle et la formule magique : donc le logiciel s'appelle recover98, il en existe d'autres, celui ci fonctionne mais je ne sais pas si tu peux le trouver gratuit sur le net. demande autour de toi et bonne chance, ( pour la littérature aussi...)
    Adèle

    RépondreSupprimer