mardi 11 janvier 2005

Les Chiffres d'une pêche

Lundi, 9h30. -10 degrés. 1 lac gelé. D’un côté du lac, le Québec. De l’autre, l’Ontario. Sur le lac, 1 cabane grise. 4 voitures. La magie de rouler avec des tonnes de tôle sur de l’eau gelée. 20 trous. 20 brimbales. Mais surtout, 10 gars. 1 chien. 1 vent fort. Des bourrasques. De la poudrerie. 10 centimètres de neige sur 60 centimètres de glace. 2 mains bleues dans des chaudières d’eau glacée. 288 ménés éperonnés par 20 hameçons rouillés. De l’horizon. L’attente. Du temps. 20 brimbales immobiles. Point à la ligne.

Du bois dans le poêle. Du café, du bouillon puis déjà de la bière. 1 chaise d’été devant 1 trou dans la glace. 1 écuelle trouée pour enlever la glace à la surface du trou. 10 citadins attendant la perchaude ou mieux, du doré. Puis 8. Puis 5. Au bout d’une heure, 1 gars restait dehors. Et même là, pas toujours. Les autres dans la cabane surchauffée. Des sandwiches. Des cigarettes, 2 paquets achetés à 4 Amérindiens du village à côté. 627 questions de Quelques arpents de pièges. 1 guitare. 4 chansons. 157 jokes plates. 12 jokes très drôles. Toujours du vent. Toujours de la poudrerie. Toujours le même paysage. Toujours cette même beauté.

17h. 1 soleil parti en Ontario. 3 voitures prises dans 30 centimètres de neige sur 60 centimètres de glace. Pourtant il n'a pas neigé. Parfois la neige s'accumule sans tomber. Seule le 4X4 roule comme dans une publicité de 4X4. 9 gars poussent. 1 tracteur passe pour faire un chemin. 1 scène un peu surréaliste. 10 gars qui reviennent en ville. Je crois que j’ai dormi 5 minutes sur l’autoroute 15. 1 bar. 1 dernière bière. 1 appartement. 1 blonde. 1 lit. 1 grand sourire.

J’oubliais: près de 8 h de pêche, 2 poissons. 2 perchaudes. Bout à bout, près de 20 centimètres.
Mais rendus là, j’en demandais pas tant.

12 commentaires:

  1. Et qui était couchée dans ton lit en revenant ? 1 souris verte ?

    RépondreEffacer
  2. J’ai tenté une expérience: j’ai additionné toutes tes données, j’ai ajouté les 9 tranches de pain et les 3 yogourts qu’il me reste au frigo, les 14 magazines insignifiants qui traînent dans la salle de bain et les 837 livres de la bibliothèque du salon. J’ai multiplié le tout par les 105 touches de mon clavier. Tu sais quoi, le résultat obtenu correspond à mon numéro d’assurance sociale.

    Ça fait peur, Dan! Ça fait peur!

    RépondreEffacer
  3. 10 gars qui reviennent en ville, oui ! Ça ne prend que 1 livre ou 2 de foie de lard pour une pêche miraculeuse d'au moins 20 lbs de poulamons ! Laisse faire les 288 ménés !

    RépondreEffacer
  4. C'est fou ! C'est si bien détaillé que pour peu j'aurais l'impression d'avoir été là. ;-P
    ***
    Note à Marie-Chantale, si je puis me permettre : Nous n'étions pas au petits poissons des cheneaux, mais à la pêche blanche sur le lac des Deux-Montagnes. Sûr que l'enjeu des plus grosses prises va avec le risque de ne rien prendre, mais c'est quand même moins plate que de ramasser 40 tonnes d'un poisson que tu peux pêcher avec un lacet de chaussure. Entre le poulamon, le crapet et la barbotte, je préfère le doré. ;-)

    RépondreEffacer
  5. Une pêche miraculeuse, si je comprends bien ? Et encore, 20 cm, t'es sûr que t'as pas exagéré, comme tout bon pêcheur - ou blogueur ?

    Marine-Boy

    RépondreEffacer
  6. Vive la pêche au pères-chauds on the rocks! Très beau sport les mecs!À quand la dégustation?

    RépondreEffacer
  7. La voiture s'enfonce tout simplement dans la glace qui fond peu à peu pour mieux l'emprisonner. Point n'est donc besoin de neiger.

    RépondreEffacer
  8. Belle journée??

    Et moi, hein? je fais quoi avec mon kilo de citrons frais que j'avais acheté pour me faire inviter au festin de la pêche miraculeuse?

    Il y a des drames obscurs tapis sous les lumières de l'Histoire...

    RépondreEffacer
  9. Alors y'a pastiche possible. En tout cas bel exercice !
    Ne serais-tu pas un candidat parfait pour participer aux Chiifres et aux Lettres. I'll be back. :-)

    RépondreEffacer